Just One Smile is Very Alluring

[C-Novel] Just One Smile is Very Alluring

Une étudiante concentrée sur son jeu en ligne. Un jeune homme attiré par les prouesses et le doigté de la belle. Une demande en mariage virtuelle. Voici la critique d’un roman très populaire en Chine. Au programme : jeu vidéo et romance à l’état pur. Vous connaissez probablement mieux l’adaptation drama qui a été réalisée (clin d’œil à mon amie Lucie, et hommage à Eowyn, une luciole partie trop tôt). Mais place à la version originale pour le moment !

Informations

Titre original : 微微一笑很倾城 (Wéi Wéi Yī Xiào Hěn Qīng Chéng)
Titres alternatifs :
     • A Slight Smile is Very Charming
     • Love O2O
     • Wei Wei’s Beautiful Smile
Auteure : Gu Man (顾漫)
Date de publication : juillet 2009
Longueur :
     • 48 chapitres
     • 7 anecdotes sur le couple principal
     • 6 anecdotes sur deux personnages secondaires
     • 5 anecdotes crossover avec Shan Shan Comes to Eat, un autre roman de Gu Man
Genres : comédie, romance, vie étudiante, jeu en ligne
Traductions amatrices anglophones : Lil’ Bliss et Dreams of Jianghu

Synopsis

► Édition 2009 (traduit à partir de la maison d’édition)

Si vous vous faisiez « tragiquement » larguer puis qu’un homme très arrogant, très fort et très cool vous faisait sa demande en mariage, comment réagiriez-vous ?
La réponse de Bei Wei Wei est : « Grand Maître… tu t’es fait pirater ? = = »
Ce monde est vraiment trop surréaliste ! L’instant d’avant, son « ex-mari » rompait avec elle puis épousait « la plus belle » de Jianghu ; l’instant d’après, le « Grand maître » de Jianghu lui demande sa main en mariage ? De plus, il veut organiser un mariage encore plus majestueux ?
Bei Wei Wei, la belle du département des sciences informatiques d’une université prestigieuse, était d’une part gênée, et d’autre part… s’était très rapidement remariée.

Un homme légendaire, admiré par de nombreux autres, renommé et toujours au centre de l’attention. S’il vous demandait « Depuis quand n’avons-nous pas une telle relation ? » alors que vous vous rencontrez pour la première fois, comment réagiriez-vous ?
Né dans une famille influente, intelligent, doué dans tous les sports, calme et élégant, sa nature est… telle celle d’un bandit… et il est terriblement arrogant… C’est ce genre d’homme… qui est soudainement devenu un membre de sa famille…
Bei Wei Wei n’avait pas le pouvoir de lui résister, elle ne pouvait que se laisser prendre par la main et avancer…

► E-book (2011, traduit d’ici)

Pour quelle raison un homme tombe-t-il amoureux d’une femme au premier regard ? Son physique ? Son aura ? Sa richesse ? Non.

Lorsque l’étudiant Xiao Nai, prince du campus et expert en jeu en ligne, voit Wei Wei pour la première fois, ce n’est pas sa beauté extraordinaire qui lui ravit le cœur, mais ses doigts fins et agiles virevoltant sur le clavier ainsi que son attitude calme et posée ! Embarrassant, n’est-ce pas ?

Simultanément, l’experte en jeu en ligne Bei Wei Wei est sur l’ordinateur. Elle commande méthodiquement une guerre de guilde et remporte une victoire parfaite et glorieuse malgré son désavantage de départ, sans savoir que Cupidon se trouve à proximité…

Peu après, Xiao Nai, basketteur, nageur, étudiant émérite et président d’une entreprise de jeu, utilise des tactiques à la fois en ligne et hors ligne pour voler le cœur de la belle.

Ainsi fleurit cette romance.

« Si j’avais su qu’un jour, je t’aimerais autant, alors je serais assurément tombé amoureux de toi au premier regard. »
– Xiao Nai –

Avis

► Importance du monde virtuel

Just One Smile is Very Alluring est le tout premier roman de Gu Man que j’ai lu et c’était également ma première incursion dans le monde fascinant du jeu en ligne qu’on retrouve dans nombre de romans chinois. En rétrospective, c’est plus une vue d’ensemble et une introduction au jeu en ligne. En effet, même si le monde virtuel est une partie importante de ce roman, il n’est pas aussi poussé que dans les nombreux romans chinois du genre aventure qui mettent en scène des héros progressant véritablement et majoritairement dans un monde virtuel.

Certains pourraient trouver le livre un peu confus en le lisant sans connaissance préalable sur le monde du jeu en ligne. Personnellement, j’ai trouvé qu’il y avait effectivement un peu de vocabulaire technique, mais rien d’insurmontable (à savoir, je n’y connaissais presque rien aux jeux en ligne). En effet, Just One Smile is Very Alluring est surtout un roman contemporain qui exploite le cadre wuxia (historique / fantastique) d’un jeu en ligne dans lequel les protagonistes se rencontrent. Ce côté wuxia ainsi introduit donne une atmosphère un peu enchanteresse au roman sans toutefois toucher à la réalité moderne.

Roman 02

D’autre part, dans Just One Smile is Very Alluring, le monde en ligne est un peu un moyen au service d’une fin. C’est dans le jeu que les protagonistes vont se rencontrer et apprendre à se connaître. C’est également une passion partagée par les personnages principaux ainsi que le domaine dans lequel ces futurs programmeurs informatiques souhaitent s’engager au présent et à l’avenir.

D’autre part, on ressent la fibre du jeu en ligne dans l’écriture même du roman. En effet, des émoticônes viennent agrémenter le roman. On a par exemple des (⊙o⊙) en lieu et place de mots pour exprimer des sentiments. Cela peut être assez surprenant lorsqu’on est habitué à de la littérature plus classique, mais j’ai trouvé les images assez explicites et même hilarantes. Comme on dit, rien de mieux qu’une bonne image plutôt qu’une longue explication. C’est un peu comme les bruitages et onomatopées parfois utilisés pour rendre compte de certaines atmosphères dans les films et séries. C’est un style somme toute original et attachant.

► Des personnages principaux excessivement parfaits

Les deux personnages principaux, il faut l’avouer, sont irréels et sortent de l’ordinaire au sein même de l’histoire. Pour nous lecteurs, ils sont clichés mais non moins agréables grâce à leurs personnalités attachantes et à la plume enjouée de l’auteure.

Xiao Nai est un génie dans son domaine et souhaite devenir programmeur. C’est un étudiant populaire auprès d’une gent féminine qui se pâme d’admiration pour lui mais dont il n’a que faire. Son intelligence, ses nombreux talents, la famille influente dont il provient et son physique avantageux font de lui le prince charmant du campus. Les messieurs, eux, sont soit jaloux, soit admiratifs de ce jeune homme en tout point exceptionnel. Par ailleurs, il possède une langue acérée, un sens de l’humour très caustique et un côté un peu manipulateur, chose que seuls ses amis proches savent.

Bei Wei Wei combine également beauté, intelligence et compétences réelles en jeux en ligne. C’est une étudiante en sciences informatiques. Elle est également l’une des belles du campus et tout comme Xiao Nai, elle n’a que faire de ses prétendants. Elle a même développé son savoir-faire en matière de « Non, je ne suis pas intéressée, désolée. » Amatrice passionnée de jeu vidéo, elle est très bien classée dans Dreams of Jianghu, le jeu en ligne auquel elle et Xiao Nai jouent. Là où Wei Wei est différente des protagonistes féminins plus classiques, c’est qu’elle est réellement intelligente du début à la fin. Certes, tout comme les autres, elle est victime du charme de Xiao Nai auquel elle a du mal à résister, mais elle possède sa propre identité et ses propres opinions. Ce n’est jamais une demoiselle en détresse. Autant dans la vie réelle que dans le monde virtuel.

Ainsi, ces deux personnages principaux sont décrits presque comme des dieux aux yeux de leur entourage et sont de ces personnalités fictives qu’on ne peut imaginer exister dans la vie réelle. Ensemble, ils forment un couple parfait et taquin qui pimente la vie de leurs amis et ennemis. Alors que ces derniers ne sont que grains de sable dans la vie du couple.

► Des personnages secondaires… vraiment secondaires

Lorsque les personnages principaux sont aussi exceptionnels, les personnages secondaires ne sont que de la chair à canon pour ce couple caustique.

Tout d’abord, la demoiselle est entourée de ses colocataires qui s’amusent bien de certaines situations qui ne peuvent arriver qu’à la jeune fille en raison de sa popularité. Il n’y a pas de place à la jalousie entre les demoiselles, c’est une bonne ambiance qui règne au sein de la chambre. Sauf lorsque quelqu’un a le malheur de s’en prendre à l’une d’entre elles : les autres sortent alors les griffes. Qui plus est lorsqu’il s’agit de Wei Wei, leur belle amie qu’il leur faut protéger, alors qu’elle n’en a pas vraiment besoin.

Du côté de Xiao Nai, ses amis et collègues sont des clichés ambulants. En effet, ce sont des étudiants en informatique avec leur côté geek et tout ce que cela pourrait impliquer : des garçons qui se plaignent d’être célibataires et qui règlent leur compte affectueusement à travers le jeu virtuel. L’ambiance est également bon enfant dans leur dortoir et la camaraderie est agréable à lire. En effet, il est plutôt amusant de voir les colocataires de Xiao Nai appeler sa dulcinée à l’aide de « belle-sœur » ; ils sont d’ailleurs très protecteurs envers cette jeune fille qui leur tient tête en termes de compétences informatiques. Fait notable, l’un de ces personnages secondaires masculins possède son propre épilogue !

Enfin, comme dans la majorité des romans, il y a bien des rivaux… qu’on voit apparaître puis disparaître tout aussi rapidement. Les péripéties ne sont pas très longues et à l’instar des deux personnages principaux presque parfaits, leur relation ne saurait pas non plus souffrir des petites fourmis qui aimeraient interférer dans leur bulle de bonheur.

► Un titre à la fois simple et compliqué

En chinois, un même idéogramme peut avoir plusieurs significations. Par un habile maniement de la langue, on peut donc obtenir donc des titres chinois à plusieurs sens. Ce qui rend la tâche des traducteurs on ne peut plus ardue, d’ailleurs…

Bref. Revenons-en au titre considéré. Voici la signification du titre décortiqué :

  • 微微 (wéi wéi) = léger / petit
  • 一笑 (yī xiào) = sourire
  • 很 (hěn) = très
  • 倾城 (qīng chéng) = séduisant / attrayant / charmant ; archaïquement utilisé pour dire d’une femme qu’elle est belle à se damner c.-à-d. tellement belle que le roi pourrait être tenté d’ignorer ses devoirs à la cour et ainsi entraîner la chute de son empire.

En assemblant le tout, cela donne un titre qui signifie « Un léger sourire est très séduisant ». En étoffant un peu le titre, cela peut donner : « Rien qu’un sourire est très séduisant ».

Cependant, Wei Wei est aussi le prénom de l’héroïne. Un premier jeu de mots intervient ici : on peut aussi lire le titre sous la forme « Le sourire de Wei Wei est charmant » ou encore « Wei Wei est magnifique lorsqu’elle sourit ». Enfin, Yi Xiao est aussi le début du pseudonyme de Xiao Nai dans le jeu. Ainsi, le titre lie les noms des deux personnages principaux. On devine donc l’association « Wei Wei et Xiao Nai » dans le titre ! Ingénieux, n’est-ce pas ?

► Les jeux de mots

Comme dans de nombreux romans chinois, Just One Smile is Very Alluring regorge de nombreux jeux de mots très intéressants, à commencer par le titre que j’ai décortiqué précédemment et les noms des personnages. Ainsi, les pseudonymes des joueurs en ligne ne sont pas choisis au hasard.

Par exemple, l’héroïne Bei Wei Wei (贝微微) joue sous le nom Lu Wei Wei Wei (芦苇微微). Elle incorpore donc son prénom dans le jeu, et y appose le nom « roseau », ce qui donne « Roseau Wei Wei » dans le monde virtuel.

Ensuite, Xiao Nai (肖奈) utilise le pseudonyme Yi Xiao Nai He (一笑奈何), qui pourrait se traduire par « pourquoi ne pas sourire ». Remarquez que le « Nai » du nom d’utilisateur n’est pas celui du prénom. Cependant, la prononciation est la même excepté l’intonation. C’est donc un choix réfléchi, surtout lorsque la première partie du pseudonyme a servi à créer le titre du roman.

Quant aux autres joueurs du dortoir de Xiao Nai, il y a des jeux de mots sur les pseudonymes mais aussi sur les prénoms en eux-mêmes. Ainsi :

  • Qiu Yong Hou (丘永侯) utilise le pseudonyme Hou Zi Jiu (猴子酒), ce qui veut littéralement dire « singe vin ». Il y a ici reprise d’un seul idéogramme homonyme.
  • Yu Ban San (于半珊) joue avec le nom Yu Gong Pa Shan (愚公爬山) qui veut littéralement dire « Un homme stupide qui gravit une montagne ». C’est une déformation d’un idiome chinois populaire : Yu Gong Yi Shan (愚公移山) qui signifie « un vieil homme fait bouger la montagne » c.-à-d. « quand on veut, on peut ».
  • Hao Mei (郝眉) est un jeune garçon dont le prénom est plutôt féminin. En effet, « très » se prononce aussi « hao » et le « mei » utilisé décrit les sourcils mais est aussi un homonyme de « belle ». De nombreuses blagues ont lieu au sujet de ce prénom au sein du roman, au grand dam de celui qui le porte.

Le roman est plein de tels jeux permis par la langue chinoise. C’est un délice de les découvrir les uns après les autres.

Enfin, on peut remarquer que de nombreux proverbes chinois sont utilisés dans le roman, tirés du langage présent mais aussi passé au vu du contexte wuxia virtuel. Par ailleurs, l’un des personnages fait souvent mauvais usage des dictons chinois : il se trompe de formulation et se fait corriger par son entourage. De ce fait, le lecteur peut également apprendre tout en lisant ! Pratique, quand même. C’est le petit plus de ce roman.

Compléments

Just One Smile is Very Alluring s’est classé deuxième lors d’un ancien sondage en ligne sur les 100 meilleurs romans chinois du genre romance. Par ailleurs, avec ce roman, Gu Man a rempoté le prix du meilleur auteur lors du 3e festival de littérature de l’internet chinois (3rd China Internet Literature Festival).

En 2016, ce roman a été adapté en film et en drama sous le titre Love O2O. Le premier met en scène Angela Baby et Jing Bo Ran ; on retrouve Yang Yang et Zheng Shuang dans le second. Sans surprise, les deux œuvres sont très populaires, comme le sont généralement les adaptations des romans de Gu Man. Enfin, un manhua a été également été dessiné.

Conclusion

Just One Smile is Very Alluring est un roman mêlant romance et jeu en ligne. Le côté gamer reste à la portée de tous les novices, ce qui en fait un parfait roman pour apprendre quelques bases en la matière. Ce qui est intéressant, c’est également le mélange du wuxia et du monde moderne.

Le rythme du récit est posé. C’est une histoire d’amour mignonne et enjouée, sans angoisse ni stress. Il s’agit juste de l’histoire de deux personnes qui se rencontrent d’une façon originale. Les protagonistes ainsi que les personnages secondaires sont attachants. D’ailleurs, on ne peut s’empêcher de rire face aux réactions des autres personnages vis-à-vis du couple principal, qui au final s’amuse beaucoup aux dépens de leur entourage.

Je ne sais pas combien de fois j’ai relu cette histoire, mais j’ai toujours autant le sourire aux lèvres à chaque relecture même si l’intrigue est simple et sans grande surprise. En effet, sachez que c’est de la romance pure et dure. Pas de machinations en tout genre, pas de complot meurtrier, pas de mystère à s’en fendre les neurones. Just One Smile is Very Alluring, c’est pelucheux, c’est tendre, c’est mignon, c’est à l’eau de rose.

Roman

4 réflexions sur « [C-Novel] Just One Smile is Very Alluring »

    1. Ravie que ça te plaise ! Et oui, je te le conseille fortement. C’est personnellement l’un de mes coups de cœur en matière de roman chinois. Tu m’en diras des nouvelles si un jour tu le lis hihihi.

      J’aime

  1. L’oeuvre original est une merveille à lire, je ne compte pas non plus le nombre de fois où je l’ai parcouru. J’ai beaucoup aimé la saga qui en découle derrière. Le film, un joli clin d’œil condensé et parfaitement mené, surtout avec Angelababy. Le drama, j’avoue avoir un peu de mal avec une certaine longueur en milieu mais surtout le jeu de l’actrice qui me laisse de glace quand on a lu l’oeuvre, ça ne colle pas à certains points. Et le manhua ^^ mon préféré que je suis encore, les dessins, les textes forcements plus condensés mais avec juste ce qu’il faut pour ceux qui souhaite démarrer LOVE O20 par le plus simple. C’était notre oeuvre préférée avec ma sœur Luciole. Je suis sûre qu’elle aurait appréciée ta dédicace autant que moi. Je t’embrasse, Kimberly. Je vais continuée à te suivre et t’encourager car la facette que tu nous montres de l’Asie est peu commune et très bien plumée.

    J’aime

    1. Oui, la saga est vraiment une belle collection à découvrir dans son ensemble ! Par rapport au drama, tout comme toi, j’ai trouvé l’actrice parfois peu convaincante mais ce n’est pas une particularité à Love O2O. Je pense que l’attrait principal reste Yang Yang hahaha. Quant au manhua… Qu’est-ce qu’il est beau ! Pour Luciole, j’espère de tout cœur, vraiment. Et je penserai aussi à vous lorsque j’écrirai la critique sur chaque élément de la saga. Merci pour les encouragements, pour tout ! Bises. ♥

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.