It's Okay That's Love

[K-Drama] It’s Okay That’s Love

« Cela vous amènera douleur, rancune, détresse, tristesse, désespoir et malheur. Mais cela vous donne aussi la force de supporter et surmonter toutes ces choses. Alors, cela s’appelle l’amour. »

Une colocation avec des personnages singuliers, une bonne dose de psychiatrie et des protagonistes tous aussi imparfaits les uns que les autres. Retour sur un drama lourd et léger à la fois, qui provoque rires et pleurs et dans lequel on se fait aspirer.

Informations

Titre original : 괜찮아, 사랑이야 (Gwaenchana, Sarangiya)
Titre anglais : It’s Okay That’s Love
Pays : Corée du Sud
Genres : comédie romantique, mélodrame, psychiatrie
Nombre d’épisodes : 16 épisodes de 60 minutes sur SBS
Diffusion : du 23 juillet au 11 septembre 2014
Réalisation : Kim Kyu Tae
Scénario : No Hee Kyung

Synopsis

Jang Jae Yeol est un célèbre auteur de romans policiers, dragueur et arrogant. Ji Hae Soo est une psychiatre un peu psychorigide. D’abord comme chien et chat, les événements font que Jae Yeol devient inopinément le colocataire de Hae Soo, dans une maison également louée par Jo Dong Min, un autre psychiatre et collègue de Hae Soo, et Park Soo Gwang, un jeune homme atteint du syndrome de Gilles de la Tourette. S’ensuit une vie plus que mouvementée.

Casting

Avis

It’s Okay That’s Love est un drama qui apparaît comme une comédie empreinte de légèreté, mais qui se révèle être une belle histoire d’amour, d’amitié et de famille. Il s’agit là d’un drama réel et poignant, avec des leçons très profondes et une magnifique morale à ne pas oublier. Le public réapprend à aimer et à voir la vie d’un autre œil. En fin de compte, le drama traite d’un sujet sérieux avec suffisamment de gravité pour que ce soit réel, mais assez de légèreté pour ne pas tomber dans le surfait.

Pour une critique plus détaillée sur ce drama, je vous convie à aller voir ma review sur K.Owls.

30000393653_700

2 réflexions sur « [K-Drama] It’s Okay That’s Love »

    1. Merci, contente que mes mots aient su être les bons. Un coup de cœur qu’on semble avoir en commun, hahaha. C’est vrai que c’est un peu le pionnier moderne des dramas du genre psychiatrie. Dr Frost, Kill Me Heal Me et Hyde, Jekyll, Me sont venus plus tard. Bonne remarque ! Comme c’est intéressant ! Bref. Il m’aura fait pleurer, celui-là aussi. T_T

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.