FTisland

[Concert] FTisland Live [X] in Paris

Il y a trois semaines exactement, le groupe coréen FTisland était en concert à Paris et j’ai eu la chance de pouvoir y assister. Ou plutôt : j’ai réussi à acheter un billet en prévente pour écouter en live l’un de mes groupes coréens préférés. Je reviens sur l’événement pour vous ! Toutefois, je vous préviens : il y a du fangirlisme, l’article est ultra détaillé (donc long !) et a des allures de racontage de vie. Pour un live report plus succinct mais non moins pertinent, je vous invite à lire mon article sur K.Owls !


Sommaire

Prélude : découverte du groupe, annonce et préparation du concert
Pré-concert
Soundcheck
Interlude
Concert
Post-concert
Conclusion


Prélude

J’ai découvert FTisland en 2009 avec mon tout premier drama coréen : You’re Beautiful. Le chanteur Hong Ki y jouait le rôle de Jeremy, et de fil en aiguille, je suis tombée sur (et dans) son groupe et sa musique. Depuis, je suis fan. Certes, j’ai eu une période plus creuse de fangirlisme, mais je suis redevenue une PRIMADONNA depuis la KCON Paris. J’y ai redécouvert le son et l’énergie de FTisland et je ne décroche plus.

Je n’étais donc que joie lorsque la tournée européenne a été annoncée et à laquelle je ne pouvais pas ne pas assister. Par chance, j’étais Tastemaker sur MyMusicTaste, l’organisation qui a amené FTisland en Europe. J’ai donc pu accéder aux préventes, et après quelques péripéties, une amie a réussi à m’acheter un ticket avec son compte, le mien ne semblant pas du tout marcher (merci mille fois, Aurélie, ainsi qu’à toutes les filles qui ont galéré avec moi). Mon dévolu s’est porté sur la catégorie soundcheck. Car ce sont des musiciens, et je préférais avoir l’occasion d’entendre un peu plus leur son lors des répétitions que de payer plus cher juste pour les « forcer » à me taper dans la main (et je n’ai pas du tout songé aux places standards qui ne me rapprochaient pas assez de la scène). Bref, j’avais mon billet en main et il ne me restait plus qu’à prendre mon mal en patience.

Entre temps, je me suis intéressée de plus près aux goodies. Il va sans dire que j’ai craqué. Je suis donc arrivée à l’Élysée Montmartre avec le lightstick du groupe, ainsi que des bracelets en silicone, certains ayant été réalisés juste pour le concert. Sans compter la coloration jaune fluo temporaire pour les cheveux que j’ai appliquée en mode balayage. J’étais donc parée pour faire ma fangirl à fond ! Qui plus est, j’allais à ce concert accompagnée des chères amies de K.Owls et d’ailleurs.

Pré-concert

Le vendredi 27 octobre 2017 arrive, je retrouve des amies de K.Owls et d’ailleurs. Nous nous rassasions, nous nous baladons de Pyramides à Montmartre. Il faut savoir que les entrées en soundcheck se faisaient dans l’ordre des numéros de nos billets, nous n’avions donc point besoin de faire la queue toute la journée durant si nous souhaitions voir d’un peu plus près les membres du groupe. Nous avons donc continué notre marche, avant de nous retrouver involontairement devant l’entrée des artistes. Et qui voit-on au loin ? Les garçons durant leur pause « air frais ». Ça met dans l’ambiance, de se dire qu’ils sont là (#jassumemonfangirlisme). Pour ne pas faire trop fangirls non plus, nous nous sommes mises sur le côté et une amie a souhaité que l’on reste dans le coin. Grand bien nous en a fait, puisque peu de temps après, nous avons vu passer une voiture noire… dont est sorti Hong Gi. Bon, personnellement, je n’ai pas eu le temps de voir grand-chose tant il est passé vite, mais il a fait des heureuses ! La journée continue, je dis bonjour par-ci par-là aux amies que je croise, je récupère les belles bannières préparées par la fanbase française, je prends place dans la file, on nous distribue les bracelets du soundcheck et la soirée commence.

Soundcheck

Les billets soundcheck entrent d’abord pour assister aux répétitions. En entrant dans la salle, on apprend que contrairement à ce qui avait été annoncé, il y a effectivement des goodies officiels en vente ; le t-shirt me fait de l’œil, mais j’y retournerai plus tard : soundcheck d’abord ! Mon billet est numéroté 38, j’ai donc la chance de voir de très près les musiciens vu que je termine au 3e rang. Plus encore, nous les voyons détendus, dans des vêtements très décontractés et au naturel, sans maquillage. Photos et vidéos interdites, cela dit, donc il ne m’en restera que des souvenirs intangibles mais bien forts de l’instant vécu ainsi que des trois chansons jouées et chantées durant cette balance des sons. Ce concert avant l’heure nous ouvre bien l’appétit. D’ailleurs, le moment se conclut lorsque Min Hwan quitte la scène en dernier : alors que la sécurité nous fait reculer pour faire entrer les High Touch, Min Hwan nous fait au revoir de la main. J’ai adoré, car les batteurs sont ceux que l’on voit le moins durant un concert en raison de l’immobilité de leurs instruments. Qui plus est, Min Hwan est un peu le plus effacé de la bande, donc qu’on ait pu le voir ainsi était vraiment une bonne surprise.

FTisland

Interlude

La sécurité nous fait reculer puis fait entrer les personnes détentrices d’un billet High Touch. Il y en a bien plus que ce que je pensais, d’ailleurs. Très impressionnant. Puis nous pouvons nous avancer de nouveau. Cela aurait dû se passer dans le calme, mais c’est sans compter celles qui ont couru alors qu’on nous avait expressément dit de ne pas le faire. Quoi qu’il en soit, nous reprenons place puis c’est au tour des places standards de rentrer. Vers 19 h 15, le plus gros du public est présent, il ne nous reste plus qu’à patienter jusqu’à 20 heures pour que la fête commence. En attendant, passage aux toilettes et au stand de goodies (cf. photo ci-dessous – cliquez pour agrandir) ! Seul le liquide était accepté : j’étais vraiment, vraiment contente d’avoir pris de l’espèce, pour le coup, puisque forcément… j’ai craqué. De façon raisonnable, car je n’ai pris « que » le t-shirt à manches courtes  au lieu d’ajouter la serviette et le nouveau lightstick à mon pactole, mais j’ai craqué. Et je ne regrette pas ce souvenir.

 

Concert

Je reprends ma place dans la fosse auprès de mes amies et… place au spectacle. Et quel spectacle ! J’ai ri, j’ai chanté, j’ai crié, j’ai sauté, j’ai dansé sur la setlist ci-dessous. Maintenant, place aux détails ! Je vais décrire le concert que j’ai vécu et la magnifique soirée que j’ai passée.

Commençons par le début. Les musiciens arrivent sur scène, le public lève les bannières qui souhaitent « Welcome back » au groupe. Les garçons commencent avec Wind, la chanson de leurs dix ans ; Jong Hoon ouvre la soirée en douceur sur le synthétiseur, Hong Gi entre en scène avec sa voix puis intègre le public dans le chant. Seung Hyun, Jae Jin et Min Hwan commencent également à jouer sous les feux des projecteurs. La salle chante en chœur avec Hong Gi, la musique prend en intensité, c’était vraiment beau (cf. vidéo ci-dessous). FTisland enchaîne avec Want It, une chanson tirée de leur dernier album coréen. Les quatre artistes partagent leur énergie sur scène, la foule danse et chante, c’est la folie et ce n’est que le début ! S’ensuivent Champagne qui nous permet d’entendre la voix de tête de Jae Jin, et The Night commencée par Jae Jin, deux chansons marquant aussi leurs dix ans depuis leur début.

Puis les garçons font une petite pause et prennent la parole, en français. C’est globalement plus réussi que moins (écoutez par vous-mêmes dans la vidéo ci-dessous) et leurs efforts plaisent énormément aux fans francophones (personnellement, celui que j’ai le moins compris, c’était Jong Hoon). On en parle de Seung Hyun (et de son sourire) qui s’entraîne à parler en français pendant que Min Hwan parlait ? Trop chou. C’est qu’il n’a pas choisi une phrase facile, avec le mot « prêt » dedans. Bref, ils se présentent, ils déconnent entre eux et avec nous, ils nous font rire. Je me rends compte qu’ils sont aussi vraiment francs, lorsque Seung Hyun annonce de but en blanc qu’ils n’aiment pas la KCON. Et qu’il est immédiatement soutenu par les autres.

Après cet interlude, le concert reprend de plus belle avec I Hope, une chanson qui date du 3e album coréen Cross and Change paru en 2009. Ce qui n’empêche pas les fans de connaître les paroles et de chanter avec le groupe. Un groupe qui a l’air de prendre son pied, d’ailleurs. Les garçons chantent, sourient, rient et interagissent avec le public toute la chanson durant (je n’arrive pas à décrocher mon regard de Jae Jin et Seung Hyun, cf. la vidéo ci-dessous ! On en parle, de Jae Jin qui fait la grimace derrière Seung Hyun pendant que celui-ci nous fait découvrir sa belle voix ?). Et puis, Hong Gi qui « joue » avec le ballon jaune que mon amie avait ramené, c’était le petit plus. Ensuite, on revient sur des chansons plus récentes avec Paparazzi du 6e album Where’s the Truth et la version coréenne de Puppy, provenant de l’album japonais N.W.U. On a même droit à une petite danse de Jae Jin et Jong Hoon sur cette dernière chanson (cf. la vidéo YouTube).

S’ensuivent huit minutes d’interactions avec les garçons, qui reviennent sur la France mais aussi leur entraînement au français (Seung Hyun nous aura bien fait rire en parlant de ses essais pour dire « Êtes-vous prêts ? »). Puis on arrive aux déclarations d’amour : l’instant est aux « Je t’aime » qui fusent dans tous les sens, du groupe au public et vice versa. Trop mignon !

La musique reprend son droit, on entame une session plus calme avec des chansons musicalement mélancoliques comme Lovesick qui date de 2007. Hong Gi semble impressionné que l’on connaisse les paroles de la chanson si l’on croit son « wow ». Les mouvements gauche/droite des bras et lightsticks remplacent nos sautillements. On a levé les bannières pour célébrer les dix ans du groupe. On continue dans cette ambiance avec Life (2012) et Memory (album Thanks To, 2013). D’ailleurs, durant cette dernière, le public a l’espace d’un instant un contrôle total de la chanson : nous chantons sans accompagnement, ni instrument, ni chanteur. Seulement la voix des fans devant FTisland (de 2:07 à 2:17 dans la vidéo ci-dessous).

Ensuite, FTisland prend la parole pour la 3e fois de la soirée. Jong Hoon met en évidence les moitiés de veste complémentaires de Jae Jin et Seung Hyun, qui partent dans leur sketch et font mourir de rire le public. Puis nous nous faisons interroger sur la discographie japonaise du groupe. Hong Gi pense nous surprendre en continuant avec une chanson japonaise mais c’était sans compter le fait qu’il nous l’a révélée en soundcheck.

Les garçons reprennent donc avec une session rock en nous faisant chanter sur 1234, une chanson aux paroles anglaises de United Shadows (2017). L’atmosphère reste endiablée avec les chansons Time To et Pray de l’album I Will (2015), toutes deux rythmées et très rock.

Puis Hong Gi reprend la parole et nous dit combien la setlist est difficile. Ce à quoi nous répondons en scandant « Fighting ». Puis il nous annonce qu’on a déjà fait deux tiers du concert… et que seules les gentilles âmes voient l’heure passer. Les garçons commencent à distribuer de l’eau, en bouteille ou en pluie. On en parle, de Hong Gi qui montre à Seung Hyun qu’il faut faire attention au micro ? (cf. la vidéo YouTube)

La musique reprend avec Still With You de l’album Over 10 Years, une chanson plus sentimentale chantée par Hong Gi avec un canard à la main et une peluche sur le micro de Seung Hyun. Puis la salle s’anime de nouveau sur la version coréenne de Shinin’ On : on fait tourner en l’air serviettes et écharpes, on saute, on chante ! Lorsque FTisland attaque Freedom, la salle est surexcitée, autant le public que le groupe sur scène !

Les garçons disparaissent ensuite de la salle, qui reste néanmoins dans la pénombre. On comprend très vite qu’il est temps de faire du bruit pour appeler le groupe pour le rappel. L’heure passe donc aux chants, les fans scandent « FTisland », on tape des pieds, des mains et on fait jouer nos voix. On est encore dans l’ambiance de folie qu’ils nous ont créée juste avant de faire leur pause. Quand le groupe revient, c’est avec une tenue vestimentaire différente : les garçons arborent maintenant le t-shirt de leur tournée. Lors de ce rappel, ils mettent encore une fois le feu sur scène avec Out of Love et Take Me Now de l’album Where’s the Truth !

La dernière session d’échange prend alors place. Le groupe commence par nous remercier de l’énergie partagée, nous promet de revenir et de rester plus longtemps. La suite de cette session me met mal à l’aise, par contre. Des fans ont réussi à faire entrer des bouteilles de soju (vive la fouille des sacs) et les garçons se sentent obligés de boire cul sec sous l’injonction de la majorité de la salle alors qu’on les voit clairement dépités et réticents. Même si ça s’est fait dans d’autres concerts, ce n’est pas une raison pour les obliger à boire, je trouve. Surtout que dans le cas de Jae Jin, il ne tient pas du tout l’alcool et la bouteille suffit à le rendre presque ivre. Cela passé, on termine sur la chanson Tree de leur dernier album et les PRIMADONNAs se font entendre ! C’est un magnifique moment que Hong Gi conclut par un « Je t’aime ».

Le concert arrive à sa fin. Les garçons prennent la photo souvenir du concert avec le drapeau de la France, le tout avec Becoming You (album Where’s the Truth) qui tourne en musique de fond. L’alcool semble déjà se faire sentir pour Jae Jin et Min Hwan, dont Seung Hyun et Jong Hoon se moquent ouvertement. Hong Gi ne peut s’empêcher de chanter sur Becoming You, Jae Jin semble bien joyeux et Seung Hyun rit toujours de lui. Ils nous saluent et ne se résolvent pas à nous quitter. Nous aussi, on aimerait bien les garder plus longtemps. Ils finissent par distribuer leurs médiators et l’eau qu’il leur reste avant de quitter la scène. C’est sans compter Jae Jin qui revient seul car, comme il le dit : « Je suis putain d’ivre ». Il demande le silence, ce qui semble difficile considérant qu’il y a toujours quelqu’un qui veut lui faire une déclaration d’amour. Presque une minute après sa demande, il finit par réussir à crier, sans micro : « Merci beaucoup ». Ainsi se conclut ce concert que je ne suis pas prête d’oublier !

Post-concert

Tout de suite après le concert, j’étais triste de ne pas les avoir entendus chanter Severely, une chanson que j’attendais énormément (et que j’ai encore en tête aujourd’hui même s’ils ne l’ont pas jouée). Néanmoins, j’ai fini dans un état de béatitude totale et encore bien surexcitée ! Une fois rassasiée et calmée, j’ai pris le temps de poster ma soirée sur les réseaux sociaux. Et là… kyatitude interne extrême ! Car Hong Gi a aimé ma publication sur Instagram ! De quoi finir ma soirée en beauté ! Décidément, je n’oublierai vraiment pas ce concert.

Conclusion

Je suis encore plus fan qu’avant. Les garçons gèrent énormément sur scène. Ils sont musicalement ultra talentueux et humainement beaux (du moins d’après l’image qu’ils ont donnée). Ils dégagent un charisme impressionnant, ils étaient heureux d’être là (sauf s’ils étaient assez bons acteurs pour sourire jusqu’aux oreilles pendant deux heures, surtout Jae Jin et Seung Hyun !) et le public a super bien répondu. Je suis fière des PRIMADONNAs et fière d’en être une. J’en ai rencontré plusieurs et ce concert fut vraiment un moment d’échange et de partage. Je ne sais pas s’ils reviendront l’année prochaine avant de partir à l’armée, mais si c’est le cas, j’irai les voir de nouveau, parce que FTisland est vraiment un groupe extra. Si, au passage, je peux également revoir les amies avec qui j’ai passées ma journée, ce serait tip top, parce que ça me fait des souvenirs déments.

Voilà, fin du roman ! Y avez-vous assisté ? Quel est votre ressenti ? Avez-vous réussi à définir votre prestation préférée ? Dites-moi tout ! En tout cas, maintenant que j’ai replongé dans les vidéos pour écrire cet article, je n’en décroche plus. Encore. C’est une vraie drogue ! Je vous laisse avec cette playlist qui regroupe dans l’ordre de la soirée les fancams majoritairement prises par BYMAI et Hibari4. Pour conclure, j’ajoute ci-dessous quelques photos que j’ai prises lors du concert.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.