[C-Movie] The Liquidator

The Liquidator

« Le tribunal ne juge pas pour venger les victimes, mais pour empêcher nos consciences de devenir malsaines. Elle donne de l’espoir à ceux qui sont plongés dans les ténèbres et qui croient encore à la lumière. »

Retour sur un thriller avec un policier obsessionnel, une médecin légiste intrépide et un tueur en série qui joue avec l’opinion publique.

Informations

Titre original : 心理罪之城市之光
Titre anglais : The Liquidator
Autres titres : City Light
Pays : Chine
Genres : policier, thriller, mystère
Durée : 124 minutes
Sortie : 22 décembre 2017
Réalisation et scénario : Xu Ji Zhou
Production : William Kong, Ren Zhon Lun
D’après le roman Criminal Minds: City Light de Mi Lei

Synopsis

Une série de meurtres se produit dans la ville. Le coupable : un homme mystérieux surnommé « Lumière de la ville » qui fait justice lui-même. L’ancien policier Fang Mu est chargé d’enquêter sur le meurtrier et bénéficie de l’aide de Mi Nan, experte légiste.

Casting

 

Deng Chao est un acteur chinois dont la popularité a grimpé en flèche en 2003 avec le drama The Young Emperor (少年天子). Depuis, il enchaîne les films, les dramas, les prix et se fait également chanteur. Le public l’a récemment vu dans The Mermaid, un film à succès en Chine. En face, nous retrouvons Cecilia Liu, au CV tout aussi impressionnant : The Legend of the Condor Heroes, Chinese Paladin 3 et Scarlet Heart (l’original !) pour ne citer que ces dramas. Enfin, le fameux Ethan Juan complète le trio principal. Cet acteur taïwanais est principalement connu pour son rôle dans Fated to Love You (2008). On le redécouvre ici avec plaisir dans un rôle bien plus sombre !

Bandes-annonces

Voici deux bandes-annonces pour The Liquidator. La première est sous-titrée en anglais, mais présente une quantité non négligeable de spoilers. La seconde est sans sous-titre, mais bien moins révélatrice.

Avis

► Pourquoi m’être lancée dans ce film ?

Fan de thrillers et du genre policier, je n’avais guère réfléchi plus longtemps lorsque je suis tombée sur l’affiche. Qui plus est une affiche avec Cecilia Liu, que j’avais découverte et adorée dans Scarlet Heart ! En plus, le synopsis original promettait du mystère et un travail d’équipe qui glissait sur de la romance. Et mes romances préférées, ce sont celles qui vont de pair avec le suspens, car il n’y a rien de mieux pour installer une tension électrique entre les personnages. Malheureusement, je vous préviens de suite, je suis restée sur ma faim à ce point de vue là. Par chance, l’intrigue policière était intéressante à suivre, même si elle présentait un manque de logique certain.

The Liquidator

► Un script intéressant, illogique et aux influences diverses

Fang Mu est un ancien policier qui avait quitté les forces de police après avoir été soupçonné d’avoir fait disparaître un violeur. Maintenant psychologue criminel, il est rappelé en service lorsqu’un tueur en série assassine des personnes jugées par l’opinion publique, mais non par la loi. Accompagné de l’intrépide Mi Nan, Fang Mu enquête et finit par déterminer l’identité du tueur.

Cependant, ce n’est pas la finalité du film. Oh non. Les premières parties du film consistent à cerner le coupable et à sauver les victimes auxquelles le tueur donne parfois une infime chance d’échapper à leurs atroces situations… ce qui rend les situations un peu plus sadiques et même horrifiques tant elles débordent sur la torture, mentale et psychologique.

The Liquidator

Cependant, le dernier tiers de The Liquidator n’est qu’une recherche de preuves compromettantes pour pouvoir coincer le tueur pour de bon. Il s’agit là d’une intrigue totalement dépourvue de logique : outre certains développements (très) stupides, on ne sait pas par quel miracle le tueur n’a laissé aucune preuve sur les scènes de crime, etc. Une partie qui reste donc sans base solide, sans explication ni explicite ni implicite.

► Un bon casting sous-exploité

Dans le rôle de Fang Mu, Deng Chao apparaît obsessionnel et brusque, des traits de caractère qui correspondent tout à fait à un policier marginal. Si le personnage est bien joué, il reste conventionnel et on ne connaît pas réellement les motivations de Fang Mu à exercer cette profession de façon si agressive. Ce grain de folie reste inexpliqué, et c’est dommage, car Deng Chao me semblait capable de porter son rôle au-delà du policier simplement obsédé par rendre justice.

Par ailleurs, Cecilia Liu équilibre le duo en introduisant une touche de féminité et de calme. Entre Fang Mu et Mi Nan se crée un lien intellectuel alors qu’ils échangent idées et guidances. Cependant, cette relation (ainsi que la romance promise) reste sous-développée lorsque le tueur entre en jeu, au profit de la connexion de plus en plus personnelle entre ledit tueur et Fang Mu. Mi Nan devient alors un personnage secondaire, alors qu’elle aurait pu être bien plus autant aux yeux de Fang Mu que du tueur. Elle aurait aussi pu apporter une contribution non négligeable aux enquêtes, mais l’affaire finit par devenir un tango entre Fang Mu et le tueur.

The Liquidator

Certes, le tueur, lui, est admirablement joué. Son histoire et ses motivations sont bien développées : son arc à lui est bien exploité. Malheureusement, ce n’est pas le cas pour les deux autres personnages principaux et je le regrette beaucoup. Les enjeux auraient pu être encore plus grands si tous étaient plus investis dans cette chasse à l’homme.

The Liquidator

►Une trame intéressante et moderne…

Heureusement, la trame du film est très intéressante. The Liquidator commente en quelque sorte l’ire qui peut se déverser via les réseaux sociaux et accuse la façon dont l’homme a de juger immédiatement sans en savoir davantage sur la situation. L’opinion publique est une arme qui est maniée de plus en plus dangereusement et les moutons ne sont pas en voie de disparition. L’effet de masse est illustré avec brio, que ce soit pour le bien ou pour le mal ! Une idée de base à la fois présente et moderne, donc.

► Une cinématographie inégale

Cependant, je ne peux nier que la réalisation m’a semblé un peu inégale. Si les images de synthèse en rapport avec les effets informatiques sont très agréables, les effets spéciaux et les couleurs utilisées dans le film paraissent en peu vieillots, fades et délavés. Cela dit, les espaces urbains ont été joliment mis en valeur et concordent avec le genre du film : crimes de scène sous la pluie, les lieux souterrains, les espaces froids, etc. De plus, les scènes d’action sont bien réalisées et d’un esthétisme satisfaisant. The Liquidator étant le premier film du réalisateur Xu Ji Zhou, je pense qu’on pourra s’attendre à des travaux encore meilleurs, à condition d’avoir un script plus solide.

The Liquidator

► Conclusion

The Liquidator présente une trame intéressante, mais sous-exploite clairement le casting et le script. Ce dernier est assez déséquilibré et présente pas mal de faiblesses. C’est donc un film qui affiche un certain attrait, avec un duo d’acteurs très doués. Un titre pas mauvais mais très inégal qu’il n’est pas indispensable de voir, à mon avis.

À savoir, ce film était originalement prévu pour le 1er octobre, mais le contenu a été jugé trop sensible pour être diffusé si peu de temps avant le fameux 19e congrès national du Parti communiste chinois. J’imagine qu’un film traitant de jugements publics ne devait pas être le meilleur pour accueillir ce congrès.

Cela dit, autant The Liquidator est à la limite de la dénonciation, autant il reste dans une certaine zone de confort en délivrant une fin moins controversée. De plus, le film finit par rendre hommage aux policiers qui gèrent les routes chinoises à l’aide de pellicules prises du quotidien. Quel intérêt alors de changer la date de diffusion pour surveiller un film qui finit par se conformer aux « bonnes idées » ?

Publicités

2 réflexions sur “[C-Movie] The Liquidator

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.