[K-Movie] The Spy Gone North

The Spy Gone North

« Il s’agira de la première collaboration entre nos deux peuples en 40 ans. »

Burning n’était pas le seul film coréen présenté lors du Festival de Cannes 2018. Parmi la sélection officielle se trouvait aussi The Spy Gone North de Yoon Jong Bin. Celui-ci a beau être hors compétition, il n’en reste pas moins intéressant car il représente une instance où l’actualité rattrape le cinéma sud-coréen : le film traite des relations entre la Corée du Sud et sa sœur du Nord, des liens actuellement en évolution. Retour sur ce film d’espionnage inspiré d’une histoire vraie !

Informations

Titre original : 공작 (Gongjak)
Titre anglais : The Spy Gone North
Réalisation : Yoon Jong Bin
Scénario : Yoon Jong Bin, Kwon Sung Hui
Genres : drame, espionnage
Pays d’origine : Corée du Sud
Langues originales : coréen, mandarin et japonais
Dates de sortie :
・avant-première le 11 mai 2018 en France (Festival de Cannes)
・le 9 août 2018 en Corée du Sud
・le 7 novembre 2018 en France
Durée : 140 minutes

Synopsis

Séoul, 1993. Un ancien officier est engagé par les services secrets sud-coréens sous le nom de code « Black Venus ». Chargé de collecter des informations sur le programme nucléaire en Corée du Nord, il infiltre un groupe de dignitaires de Pyongyang et réussit progressivement à gagner la confiance du Parti. Opérant dorénavant en autonomie complète au cœur du pays le plus secret et le plus dangereux au monde, l’espion « Black Venus » devient un pion dans les tractations politiques entre les gouvernements des deux Corées. Mais ce qu’il découvre risque de mettre en péril sa mission et ce pour quoi il a tout sacrifié.

Casting

Bande-annonce

Avis

The Spy Gone North est en quelque sorte la vulgarisation d’un sujet d’actualité : la réunification des deux Corées. En effet, le film démarre avec des enjeux militaires. Puis il se fait révélateur des intrigues politiques coréennes, qui ne sont en fin de compte qu’un prétexte pour raconter le désastre humain. La seconde partie du film n’est qu’émotion. Cependant, il faut d’abord dépasser le bavardage excessif dont pâtit The Spy Gone North. Après tout, il s’agit d’un film d’espionnage dans lequel une grande majorité de l’action passe par le dialogue. Néanmoins, il reste culturellement passionnant et se fait même leçon d’histoire, tout cela avec un casting imposant.

Pour une critique plus détaillée sur ce film, je vous convie à aller voir ma review sur K.Owls.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.