Bilan de visionnage 2019 Trimestre 1

[Bilan de visionnage] Année 2019 • Trimestre 1

Chers lecteurs, chères lectrices, voici un nouveau genre d’article : le bilan de visionnage. Pourquoi me lancer dans cela ? Parce que les sorties dramatesques me prennent énormément de temps. Parce que j’ai aussi décidé de partager toutes les informations que je lis au quotidien sur les films et dramas sur le compte Twitter @ActuDramaFrance (dont le format me convient plus que des articles), une activité bien chronophage. Parce qu’il me faut jongler également avec ma vie réelle. Bref, tout cela fait que j’ai beaucoup moins de temps pour partager mon avis sur mes visionnages. Si j’en visionne moins qu’il y a quelques années maintenant, j’aime toutefois lancer des titres pas toujours connus, et je trouve dommage de ne pas en parler, tout simplement. Parfois pour mettre en garde (mais ce n’est que mon opinion), parfois pour faire découvrir des pépites. Donc voici mon premier bilan de visionnage. Les titres sont classés par ordre alphabétique. Enjoy~

DRAMAS TERMINÉS

Between

Between
Taïwan • Avril 2018 • SET TV • 18 épisodes x 90 minutes

Avis : un drama taïwanais plutôt classique, avec une romance au bureau. Il était plutôt intéressant de voir de vraies problématiques professionnelles, avec un directeur qui doit prendre des décisions difficiles mais qui reste un humain sensible et adorable, une salariée qui doit assumer les erreurs de ses supérieurs mais aussi de ses subordonnés, etc. J’ai beaucoup apprécié le protagoniste masculin, qui change pas mal des hommes qui broient du noir dans leur coin. En revanche, l’héroïne m’a souvent frustrée, sans être insupportable, heureusement. L’un des couples secondaires n’était pas mal du tout. Bref, ce n’est pas le meilleur drama, mais il reste intéressant et mignon.

Emperors and Me

Emperors and Me
Chine • Janv. 2019 • 24 épisodes x 30 minutes

Avis : un drama fantastique avec harem inversé dont on devine aisément le dénouement, mais qui reste bien agréable à visionner. Le mystère n’en est pas exactement un, considérant que les réponses sont pratiquement données dès l’ouverture du drama, même si on découvre avec plaisir les éléments qui consolident l’intrigue principale. À noter : ne pas le visionner pour l’aspect historique du drama, qui est plus fictif qu’autre chose. Cela dit, le mélange d’époques est intéressant à voir, avec des décors d’époque et des empereurs doivent s’adapter aux temps modernes. Par ailleurs, il y a un très bon équilibre entre romance, fantastique, action et mystère.

Flipped

Flipped
Chine • Déc. 2018 • Youku • 24 épisodes x 30 minutes

Avis : le début est assez intéressant avec une rationalisation des pouvoirs fantastiques, de l’humour et du mystère. La romance, trame majeure du drama, est bien mignonne. Hélas, ce sont bien les deux seuls points vraiment positifs que j’ai trouvés à ce drama chinois. En effet, les relations familiales auraient pu être attendrissantes si elles n’étaient pas entachées par une surprotection fatale et de la maltraitance parentale. Évidemment, le drama ne les présente pas ainsi, mais il suffit de lire entre les lignes pour arriver à cette conclusion. Enfin, Flipped se détériore progressivement avec un script qui part dans tous les sens et une fin où tout se casse la figure. En fin de compte, le drama n’a pas su jongler entre ses différents genres. Décevant.

► Lire ma critique complète de Flipped

Guardian

Guardian
Chine • Juin 2018 • Youku • 40 épisodes x 45 minutes

Avis : ce drama fantastique, c’est d’abord une équipe qui se bat pour maintenir la paix sur Terre, au-delà de leurs origines (humains, esprits, dotés de pouvoirs ou non). Ensuite, c’est l’histoire de Zhao Yun Lan et Shen Wei, deux hommes diamétralement opposés que tout rapproche pourtant. Si la production ne peut afficher ouvertement l’homosexualité (merci la Chine et la NRTA), le drama a su passer au-delà et tout faire en subtilité : il suffit de lire dans les regards et dans les gestes, ô combien révélateurs. D’ailleurs, coup de cœur pour les deux acteurs principaux, qui ne m’étaient pas inconnus mais qui m’ont franchement épatée cette fois-ci. Enfin, si tout commençait bien, les effets spéciaux ont fini par devenir très mauvais, des trous énormes jonchent le scénario qui connaît beaucoup de longueurs par moment et trop de flashbacks qui cassent le rythme. Vive l’avance rapide, car dans sa globalité, le drama est très intéressant.

I Hear You

I Hear You
Chine • Janv. 2019 • Youku • 24 épisodes x 45 minutes

Avis : le premier épisode n’était pas très engageant, car la frise chronologique était totalement décousue, mais la suite tient la route. Quelques péripéties assez saugrenues et des clichés mais pas insurmontables, même si j’adhère très peu aux beuveries professionnelles. Un couple secondaire qui équilibre le tout et une fin très inattendue. Il faut penser à chercher les scènes supprimées, car elles sont vraiment mignonnes. En fin de compte, c’est une petite comédie romantique sympathique avec une héroïne qui sait ce qu’elle veut et un protagoniste à l’attitude ténébreuse. N.B. : cela m’a fait bizarre de voir Riley Wang dans ce rôle presque inexpressif tellement j’ai l’habitude de voir ses fossettes.

Memories of the Alhambra

Memories of the Alhambra
Corée du Sud • Déc. 2018 • tvN • 16 épisodes x 70 min

Avis : ce drama est un premier plongeon sud-coréen dans le monde des programmeurs et de la réalité augmentée. Il me tardait de voir ce genre apparaître, connaissant l’importance des jeux vidéo au pays du matin frais, où l’e-sport est une discipline à part entière. Pour ma part, ce drama est une réussite. Tous les codes du jeu vidéo sont présentés, rendant le tout très immersif. Cela dit, ce drama est aussi un thriller avec des rebondissements bien inattendus. Je n’en attendais pas moins de la scénariste Song Jae Jung (W – Two Worlds & Queen In Hyun’s Man). Enfin, c’est une perle visuelle qui m’a fait voyager jusqu’à Grenade, en Espagne, où se tient le célèbre palais de l’Alhambra. Esthétique réussie, péripéties qui tiennent en haleine, script solide, distribution excellente, ce drama a tout pour lui et n’est pas entaché par les quelques faiblesses scénaristiques qui subsistent.

► Lire ma critique complète de Memories of the Alhambra (article K.Owls)

Our Glamorous Time

Our Glamorous Time
Chine • Nov. 2018 • Dragon TV • 50 épisodes x 45 min

Avis : adapté d’un livre de Ding Mo, une de mes autrices chinoises préférées, je ne pouvais pas passer à côté de ce drama. Le héros est un militaire qui devient homme d’affaires tandis que Zanilia Zhao est une créatrice de mode qui sait ce qu’elle veut. Deux personnalités fortes qui s’assemblent parfaitement pour une première partie excellente. Un bon début très rythmé, mais les résolutions principales arrivent au milieu du drama, rendant la seconde partie plus fade en comparaison. L’action disparaît et le fil conducteur se perd dans les méandres des péripéties annexes. Enfin, la fin me plaît peu, notre héroïne perdant de son mordant, même si toutes les romances sont mignonnes à voir. De plus, j’ai apprécié le développement des autres personnages, même si certains ont vraiment tardé à venir. En conclusion : j’ai largement préféré le livre, plus logique.

Secret Queen Makers

Secret Queen Makers
Corée du Sud • Juin 2018 • Naver TV Cast • 7 épisodes x 15 minutes

Avis : webdrama court qui fait passer le temps. Je l’ai moins apprécié que 7 First Kisses, l’autre webdrama servant de publicité pour Lotte. Probablement parce que Secret Queen Makers était un peu plus décousu, moins logique et que l’héroïne avait moins de personnalité.

The Beauty Inside

The Beauty Inside
Corée du Sud • Oct. 2018 • JTBC • 16 épisodes x 70 min

Avis : cette réadaptation du film Beauty Inside m’a beaucoup plu. J’ai absolument adoré l’héroïne. Une femme forte, malgré tous les problèmes que son état engendre. En fait, c’est parce qu’elle a appris à vivre avec les conséquences de son état qu’elle ose maintenant penser à voix haute, qu’il s’agisse de tenir tête à des pervers ou remettre autrui à sa place. Au point où en est sa réputation… Une langue acérée qui cache en réalité une grande sensibilité. Heureusement, ces amis sont là pour elle et vraiment prêts à tout pour l’aider. J’ai tellement apprécié cette belle amitié qui les lie ! De même que celle entre le protagoniste et son secrétaire, qui sont adorables. Bref, une panoplie de personnages attachants (y compris la demi-sœur qu’on ne peut détester) pour un drama mignon avec du peps. Chapeau aussi aux acteurs qui ont prêté leur visage à l’héroïne : ils étaient tous parfaits. Dommage qu’il n’y ait pas eu plus de caméos.

► Lire ma critique complète de Memories of the Alhambra (article K.Owls)

Well-Intended Love

Well-Intended Love
Chine • Janv. 2019 • Sohu TV • 20 épisodes x 45 minutes

Avis : une comédie romantique qui surprend avec une trame un peu plus sombre. Dans l’ensemble, j’ai trouvé le drama très mignon et agréable à voir, malgré quelques rebondissements qui m’auront presque fait abandonner le drama. J’ai bien ri aussi et j’adore les amitiés présentées, surtout que plusieurs clichés (notamment romantiques) sont évités avec brio. Ce qui m’a beaucoup plu aussi, c’est la personnalité de l’héroïne. J’avais peur du schéma classique où une petite écervelée s’éprend du président indifférent, mais il n’en est rien. Au contraire, Xia Lin sait ce qu’elle veut :  vivre et devenir une célébrité. À ce dessein, elle n’est pas au-dessus de petites manigances, qui restent cela dit plutôt bénignes. Elle reste globalement une femme honnête et intègre avec le cœur sur la main et de la matière grise dans le cerveau. Quant au président… Il en cache, des secrets, et pas des moindres…

When We Were Young

When We Were Young
Chine • Nov. 2018 • Hunan TV • 24 épisodes x 45 minutes

Avis : mon coup de cœur du trimestre ! Pour les connaisseurs, ce drama ressemble un peu aux séries Reply a.k.a Answer Me. Le drama mêle le passage à l’âge adulte et le genre tranche de vie avec brio. L’authenticité de l’histoire et des personnages m’a fait pleurer, vraiment. Les personnages sont tellement réels. On peut leur reprocher quelques gamineries, mais en fin de compte, c’est propre à leur âge et leur amitié me restera longtemps en mémoire. Le drama fait aussi un focus familial magnifique : les disputes avec les parents et le frangin sont teintées d’une justesse incroyable. Ne vous laissez pas avoir par le synopsis : When We Were Young est bien plus qu’une romance (qui est d’ailleurs bien en retrait par rapport au reste). Pour finir, ce drama, c’était également beaucoup de nostalgie : l’ambiance années 90 m’a replongé dans mon enfance, avec les musiques que me faisaient écouter mes parents, etc.

Where The Lost Ones Go

Where The Lost Ones Go
Chine • Nov. 2017 • Hunan TV • 24 épisodes x 40 minutes

Avis : un mélange de deux frises chronologiques intrigant que j’ai beaucoup aimé. À l’université, nous avons une romance toute mignonne et des personnages dynamiques qui rêvent de leur futur. Puis nous découvrons des adultes qui broient du noir, des personnes qui ont moins de courage. Que s’est-il passé durant les dix ans qui séparent ces deux instants ? C’est ce que l’on attend de découvrir au fil des épisodes, en profitant de jeunes étudiants qui vivent à fond et redoutant l’événement qui les a menés à l’instant présent. Une certaine déconstruction temporelle qui rend chaque épisode doux amer, car chacun d’entre eux offre des bribes de bonheur et de mélancolie.

DRAMAS EN COURS

Beyond Light Years

Beyond Light Years
Chine • Janv. 2018 • Youku • 38 épisodes x 45 minutes
Avancement : 6/38

Avis : début intéressant, même si les personnages sont un peu caricaturaux et pas assez communicatifs. Hélas, niveau graphisme, le drama ne vaut pas Love O2O qui avait quand même mis la barre haut s’agissant du jeu vidéo et du monde virtuel. Et que dire après Memories of the Alhambra. Néanmoins, j’aimerais voir la suite, car j’ai ouï dire qu’il y a quelques retournements de situation assez intrigants. Hélas, pas de sous-titres pour le moment, donc je patiente (car le vocabulaire du gaming en chinois, c’est comme du martien pour moi).

TW DRAMA Green Door

Green Door
Taïwan • Fév. 2019 • PTS • 6 épisodes x 50 minutes
Avancement : 5/6

Avis : je me suis fait avoir par les tags de Netflix, qui mettait ce drama dans la catégorie « émotions, romance » avec un psychologue au passé trouble. En réalité, c’est surtout du fantastique avec des touches de suspens et des fantômes. Dans l’ensemble, l’histoire est très posée, presque lente. Le protagoniste semble cacher un certain secret, et bien qu’intrigant, je me suis plus attachée à ses patients.

He is Psychometric

He is Psychometric
Corée du Sud • Mars 2019 • tvN • 16 épisodes x 70 minutes
Avancement : 1/16

Avis : une première impression plutôt bonne. Le commencement du drama est assez fort avec une scène passée tragique, puis on découvre les personnages dans le présent. Certains sont bien mystérieux, tandis que le jeune protagoniste est plus immature que prévu. J’ai hâte de voir comment tout le monde va évoluer, de découvrir leurs secrets. En bonus : la psychométrie est joliment réalisée.

 I Hate You Juliet

 I Hate You Juliet
Corée du Sud • Mars 2019 • Oksusu • 18 épisodes x 18 minutes
Avancement : 8/18

Avis : petit webdrama assez amusant. Un bon titre pour passer le temps. Lee Hong Ki est un délice dans ce genre de rôle comique (et avouons-le, être une célébrité un peu bougonne, ça le connaît) et Jung Hye Sung lui rend bien la pareille. Un total de trente minutes par semaine qui fait sourire.

The Golden Eyes

The Golden Eyes
Chine • Fév. 2019 • iQIYI • 56 épisodes x 45 minutes
Avancement : 19/56

Avis : le début est intrigant et très rythmé. En tentant d’arrêter des cambrioleurs, le protagoniste gagne une paire d’yeux magiques qui lui permettent de faire fortune avec les antiquités et les pierres précieuses. Une trame qui me plaît beaucoup et qui est joliment réalisée. Cela dit, je commence à me lasser de certains traits de caractère, trop exagérés. Au lieu d’une héroïne cruche, nous avons un héros candide à la naïveté maladive et Lay s’en sort admirablement bien dans ce rôle. Quant au meilleur ami, il me donne de l’urticaire : c’est le genre de gars m’as-tu-vu qui est incapable de tout (surtout de se taire et de ne pas faire des bêtises), mais qui profite des autres. Cela mis à part, l’histoire est plutôt sympathique et je sens de bonnes intrigues à venir. Petit plus : le casting s’est doublé lui-même, donc ce sont leurs vraies voix.

My Story for You

My Story For You
Chine • Juillet 2018 • iQIYI • 48 épisodes x 45 minutes
Avancement : 15/48

Avis : un drama du genre tranche de vie très mignon et vraiment authentique. Loin d’être prétentieux, ici sont abordés des problèmes de la vie quotidienne : la recherche d’emploi, la stabilité de l’emploi, les études, la famille, les préjugés, la naissance de l’internet, le passage à l’an 2000, etc. L’histoire suit son rythme en toute simplicité. Chaque personnage a son arc et pour le moment, j’apprécie beaucoup ce drama doux mais poignant à sa façon.

2 réflexions sur « [Bilan de visionnage] Année 2019 • Trimestre 1 »

  1. J’aime beaucoup ton nouveau compte Twitter, merci de partager toutes ces informations avec nous ! 😀

    Tu as vu plein de choses ! 😀 Je n’ai vu que The Beauty Inside que j’avais bien aimé. Il faudrait que je reprenne Memories of the Alhambra, le début m’avait bien plu.

    Je vois l’affiche de When you were young : « oh ça a l’air pour moi ça ! »… Et du coup totalement ! 😀 Surtout si tu le compates à Reply.

    Je note My story for you mais j’attends ton avis final pour voir s’il tient la route.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.