Detective L

[Critique] Detective L

Nouvel avis sur un drama chinois ! Si vous avez vu bilan de visionnage de mai 2020, vous savez qu’après My Roommate is a Detective dont je vous parlais dans mon article précédent, j’avais enchaîné avec Detective L dans le cadre de mes dramatages en famille et que nous l’avons grandement apprécié. D’ailleurs, impossible de ne pas comparer les deux dramas sus-cités, vu qu’ils sont du même genre et qu’ils se déroulent pratiquement à la même période. En tout cas, voici plus de détails sur ce drama tourné en 2018.

Informations

Titre original : 绅探 (Shen Tan)
Titre anglais : Detective L
Pays : Chine
Genres : comédie, policier, historique
Nombre d’épisodes : 24 épisodes de 45 minutes
Diffusion : du 18 avril au 24 mai 2019 sur Tencent
Réalisation : Deng Ke (My Girlfriend is an Alien, When We Were Young, Seven of Me)

Synopsis

Shanghai, dans les années 1930. Qin Xiaoman vient d’être diplômée de l’académie de police avec des notes excellentes. Elle rêve de devenir une bonne policière et rejoint le commissariat de la Concession internationale de Shanghai, ville dans laquelle elle déménage donc. Son voisin s’avère être Luo Fei, un détective très réputé et qui travaille maintenant comme consultant pour ledit commissariat. Leurs devoirs les amènent à collaborer, et si les débuts sont difficiles en raison de leurs personnalités différentes, ils apprendront à se connaître pour former une équipe de choc.

Bande-annonce

Distribution 

Sherlock Holmes et Dr Watson

Si je vous disais que My Roommate is a Detective présentait une atmosphère un peu sherlockienne, le drama Detective L tape en plein dans le mille. Outre le décor historique dont je vous parle plus bas, la bande-son est à l’image même d’une série policière pleine de mystère, j’adhère complètement !

De plus, le protagoniste Luo Fei est à mes yeux très clairement inspiré de Sherlock Holmes : il affectionne les déductions logiques, se terre dans son appartement pour réaliser des expériences douteuses et joue du saxophone. Arrogant sur les bords, ce détective expérimenté possède un quotient émotionnel quand même plus élevé que Sherlock. C’est en quelque sorte un Sherlock humain avec le sens de l’humour. Il est plus enclin et plus patient envers la jeune Xiaoman. Ce qui ne l’empêche pas de confier toutes les tâches fastidieuses à sa nouvelle coéquipière pendant qu’il réfléchit. Un personnage excentrique parfaitement interprété par Bai Yu dont j’apprécie beaucoup le jeu (je l’avais découvert dans Love O2O et redécouvert dans Guardian).

Le Dr Watson de Detective L est en quelque sorte scindé en deux. D’une part, nous avons Xiaoman, l’acolyte d’enquête sur terrain. C’est la plus humaine des protagonistes, qui a soif d’apprendre et de grandir. D’autre part, il y a Benjamin, médecin légiste et encore plus maladroit que Luo Fei.

Tous deux arborent une belle camaraderie avec Luo Fei et ces trois protagonistes finissent par former un trio très attachant. Je regrette juste que Benjamin ne soit pas plus approfondi : son personnage est présenté simplement lors de son introduction et ne fait pas état d’un grand développement.

Nous avons même un pseudo Inspecteur Lestrade en la personne de Ye Changqing : il a de l’expérience et le meilleur taux de réussite du commissariat… mais en réalité, il est surtout ridicule et vantard.

Un décor historique

Si Detective L se déroule dans la Concession internationale de Shanghai, celle-ci intervient presque nullement dans l’intrigue. À part le décor d’époque très réussi et quelques pancartes en français, il n’y a pas vraiment d’enjeux politiques et/ou économiques. Le côté historique est surtout visuel et je dois dire que la cinématographie, très artistique, est magnifique, avec une très belle palette de bleu sombre / gris qui représente bien le Shanghai inhospitalier de l’époque. Une belle réalisation qui me surprend peu de la part de Deng Ke, réalisateur de When We Were Young, un autre drama chinois que j’ai adoré.

Sinon, là où l’historique se fait sentir, c’est au niveau de la place de la femme. En effet, Xiaoman est la première femme policière de ce commissariat et le sexisme environnant est flagrant dans cette société patriarcale. Heureusement, Xiaoman est du genre indépendante et sûre d’elle, avec des capacités physiques qui lui permettent de faire ses preuves auprès de tous ses collègues masculins. Cela permet également de maintenir un équilibre avec l’intellect de Luo Fei.

D’ailleurs, Luo Fei lui fait beaucoup d’ombre lorsqu’il s’agit de réflexion. Je me suis même parfois surprise à oublier qu’elle est une policière débutante accomplie, surtout que quelques répliques peu réfléchies n’aident pas à faire briller les capacités intellectuelles de Xiaoman, dont le personnage est quand même censé être bon en tout point. En tout cas, on est heureusement loin de la demoiselle en détresse, bien qu’elle sache aussi user de ses charmes lorsque cela est nécessaire pour les enquêtes. J’ai beaucoup aimé l’interprétation de Xiaoman par l’actrice Una You, qui m’était inconnue et qui m’a complètement convaincue.

Un fil rouge trop peu exploité

Le drama Detective L présente un rythme assez fixe : il est ponctué d’enquêtes qui durent trois épisodes chacune. Il existe également un fil rouge, mais peu exploité tout au long de la série, n’étant présent que par moments. De plus, il est lié à un flashback en particulier, mais c’est toujours le même qui revient et nous n’avons malheureusement pas plus d’informations qui nous permettraient de nous attacher plus à sa résolution. Je n’ai pas vraiment réussi à me sentir concernée par ce fil rouge, même si je savais en théorie qu’il était important et même triste. Sans compter la fin qui n’est pas vraiment une fin, pour moi. Ce n’est même pas une fin ouverte mais un cliffhanger ! J’espère vivement qu’une saison 2 voie le jour, même si j’y crois très peu.

Conclusion

En tant que grande fan du genre policier, j’ai beaucoup aimé Detective L qui présentait des enquêtes intéressantes et des dynamiques relationnelles sympathiques. Avec sa belle cinématographie dans un décor d’époque, c’est aussi un beau plaisir visuel. Si vous êtes fan du genre, je vous le recommande. En effet, malgré ma longue comparaison avec Sherlock Holmes, il serait être fortement injuste que de considérer Detective L comme une pâle copie : ce drama vaut le détour !

Pour finir, leçon de chinois ! Le titre original est composé de 绅 (shēn) = membre de la bourgeoisie et 探 (tàn) = explorer / enquêter. Notez que 神探 (shéntàn) = maître détective (c’est le terme utilisé pour Sherlock Holmes, par exemple). Le titre chinois veut donc plus ou moins dire « détective gentilhomme » et c’est un jeu de mot avec 绅探 (shēntàn) / 神探 (shéntàn). Le titre anglais se défend bien aussi : il a pris le parti d’utiliser L, initiale de Luo Fei, le Sherlock Holmes de ce drama.

Une réflexion sur « [Critique] Detective L »

  1. Hello !
    ce drama me tente vraiment beaucoup : j’aime beaucoup l’époque, le côté Sherlock du héros, le format (une enquête sur 3 épisodes) et Johnny Bai (que je ne connais pas encore, mais qui me semble mériter toute mon attention ^^)

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.