Cross Fire

[Critique] Cross Fire : deux générations d’e-sport connectées par l’amitié et les mystères

Du jeu vidéo, du fantastique, deux belles bandes d’amis pour le prix d’une, du mystère… Comment ne pas craquer ? Je ne joue pas aux jeux vidéo mais cela ne m’a pas empêché d’adorer Cross Fire, un drama chinois sur l’e-sport et les rêves d’une jeunesse incomprise.

Informations

Titre original : 穿越火线 (Chuan Yue Huo Xian)
Titre anglais : Cross Fire
Pays : Chine
Genres : action, fantastique, jeunesse
Nombre d’épisodes : 36 épisodes de 45 minutes
Diffusion : du 20 juillet au 17 août 2020
Réalisation : Derek Hui (Maiden Holmes)
Scénario : Xu Su (With You)
Filmé en 2019

Synopsis

En 2008, Xiao Feng est le capitaine de 1COIN, une équipe d’e-sport à une époque où cette discipline ne vaut guère grand-chose. L’équipe, souvent ridiculisée, persévère pour rester unie et réaliser ses rêves.

En 2019, Lu Xiao Bei, gamer de génie et en fauteuil roulant, s’est promis de devenir un joueur professionnel, mais sa première opportunité se solde par un échec causé par la fourberie d’autrui.

Ils vivent dans deux ères différentes et n’ont à priori que le jeu Cross Fire de commun… jusqu’au jour où ils entrent en contact au sein même du jeu, à une décennie d’écart l’un de l’autre. Ensemble et chacun de leur côté, ils grandiront, chercheront la victoire ainsi que la vérité sur des événements passés.

Bande-annonce

Distribution

(Cliquez sur les affiches pour les agrandir et pour y lire les noms des acteurs et des personnages.)

Passé

Présent

L’e-sport chinois et son essor

Cross Fire est sans surprise un drama chinois qui met au premier plan le jeu vidéo éponyme Cross Fire, qui n’est pas présenté qu’en surface. Le drama présente quand même beaucoup plus de détails du jeu, par rapport à Love O2O par exemple qui était plus porté sur de jolis visuels qu’autre chose. Même si je n’y connais presque rien en jeu vidéo, mes maigres connaissances se résumant aux informations glanées au fil des dramas et des cyber-romans sur ce thème, j’ai trouvé le drama assez clair. Je n’ai peut-être pas tout saisi sur les différents postes dans une équipe, mais les stratégies de jeu, leurs enjeux et leur mise en place sont relativement bien expliqués.

De plus, le visuel est immersif. J’ai aimé évoluer avec les personnages dans leur jeu, découvrir les décors, les armes, les avatars. Je ne saurais dire si c’est fidèle au jeu, mais à mes yeux de néophytes, c’était intéressant. En plus, le scénario et la réalisation m’ont permise de suivre l’évolution des équipes dans le monde de la compétition et de ressentir la tension et les enjeux au bon moment.

  • Cross Fire EP1
  • Cross Fire EP1
  • Cross Fire EP1

Ce qui est également intéressant, c’est que Cross Fire présente deux chronologies avec une décennie d’écart, et à chaque décennie son enjeu. Par le passé, nous découvrons les débuts de l’e-sport en Chine, longtemps le « loisir » incompris d’une jeunesse en laquelle personne n’a confiance avant de devenir une vraie discipline professionnelle. Dans le temps présent, c’est la place de l’e-sport chinois sur la scène internationale qui est mis en avant. Durant ces deux temps, les joueurs tendent vers un même but : vivre de leur passion, gagner et aller au bout de leurs rêves. Tout en menant la Chine vers la victoire, d’ailleurs (c’est un drama chinois après tout, ce côté patriotique ne me surprend pas).

  • Cross Fire - 1coin
  • Cross Fire - Continue

Ce que j’aime bien aussi, avec le jeu vidéo, c’est qu’il y a des pseudonymes, et c’est toujours intéressant de comprendre comment ils ont été choisis (oui, j’aime bien décortiquer le chinois). Par exemple :

  • Lu Xiao Bei est « North » car Bei (北) peut se traduire par « nord »
  • Su Jia Yi (苏佳意) est « S+1 » avec S, initiale de Su, + qui se dit Jia (加) et 1 qui se prononce Yi (一) ; donc des homophones de son prénom
  • Qi Lin (麒麟) est « 7lin » car 7 se prononce « qi » (homophone)

Un condensé de sentiments

Moi qui adore les belles histoires d’amitié, je suis servie ! J’ai non pas une, mais deux bandes d’amis auxquelles je me suis attachée hyper rapidement. Dans l’équipe passée, nous avons des garçons qui peuvent se révéler souvent stupides et parfois excellents : ce sont surtout des amis qui font les quatre cents coups ensemble, avec des plans fomentés (enfin, quand ils sont préparés) autour d’une bière ou de nouilles instantanées. Quant au présent, nous avons des étrangers qui deviennent amis et finissent par former une famille recomposée en quelque sorte. Une autre très belle amitié, c’est celle entre les deux protagonistes. Leur relation, qui défie le temps, fait vraiment chaud au cœur.

  • Cross Fire
  • Cross Fire
  • Cross Fire
  • Cross Fire
  • Cross Fire
  • Cross Fire
  • Cross Fire

Dans tous les cas, ils sont tous réunis autour d’une même passion et d’un même objectif. Ce que j’ai apprécié, c’est la réalité de l’amitié : il y a des hauts quand on partage les belles histoires, mais aussi des bas avec des disputes et des avis divergents. C’est la vie, après tout, et cela renforce les amitiés. Cette unité mêlée aux ambitions communes de chacun des personnages les pousse à décrocher la lune.

男人要想成功 必须有点不切实际的自信
« Pour qu’un homme réussisse, il doit faire preuve de confiance irréaliste. »

Quant aux romances, elles sont écrites assez subtilement et ne prennent pas l’ascendant sur le reste de l’histoire. Je désapprouve quand même un certain triangle amoureux car il sort vraiment de nulle part et ne sert pas vraiment à grand-chose.

Des personnages forts par une distribution bluffante

L’un des points forts de Cross Fire, c’est la construction et la profondeur des personnages. Chacun d’entre eux est bien développé et empreint de réalisme, avec ses points forts et ses défauts, sa propre personnalité, ses rêves, son parcours et ses batailles. Chacun a son propre arc de développement, et pas que dans l’e-sport. Chu Ge par exemple est une athlète. D’ailleurs, il n’y a pas de discrimination de genre au sein des développements des personnages, et on aborde même l’égalité homme / femme (et le nombre très, très faible de femmes dans le monde de l’e-sport).

Je me suis réellement attachée à chacun d’entre eux, même si je reste un peu mitigée à propos de Su Jia Yi, qui m’intéressait et me frustrait à tour de rôle. Je ne vous cache pas qu’il y a aussi quelques arcs un peu ridicules, celui de Nezha par exemple, qui sont censés apporter une touche comique au drama, mais qui sont surtout saugrenus.

  • Cross Fire
  • Cross Fire
  • Cross Fire
  • Cross Fire
  • Cross Fire
  • Cross Fire
  • Cross Fire
  • Cross Fire

Par ailleurs, c’est un casting phénoménal qui a donné vie à ces personnages. Lu Han m’a agréablement surprise : il s’est vraiment dévoilé en tant qu’acteur dans ce drama. Ma découverte, sinon, c’est Leo Wu (Wu Lei) : malgré sa dramagraphie impressionnante, je ne l’avais jamais vu auparavant… et je vais devoir rectifier ça parce qu’il m’a épatée dans Cross Fire. C’est un excellent acteur qui fait passer avec brio les émotions de son personnage et qui le fait avec une sincérité hyper émouvante.

  • Cross Fire
  • Cross Fire
  • Cross Fire - Zhu Jun Lin
  • Cross Fire

Autre surprise : je n’avais absolument pas reconnu Dai Lu Wa (qui joue Chu Ge) alors qu’elle joue dans When We Were Young (de même que Pan Mei Ye), l’un de mes dramas coups de cœur. J’ai aussi mis un peu plus de temps à reconnaître Yang Kai Cheng, qui joue un personnage complètement différent de son rôle dans Chef Hua. Sinon, mon voleur de scène préféré, c’est Wang Qiang (ou alors c’est juste mon faible pour les personnages silencieux et ténébreux qui parle).

  • Cross Fire
  • Cross Fire
  • Cross Fire
  • Cross Fire

Un amalgame de genres

Cross Fire est en fin de compte un grand mélange de genres et de thèmes : jeu vidéo / entraînements / compétitions, amitié et team building, mais aussi mystère et thriller, et même de la science-fiction. Je trouve qu’il y a un très bon équilibre entre tous ces éléments du drama. Les deux derniers ne sont d’ailleurs pas négligeables car ils apportent une tension nécessaire pour maintenir l’audience en éveil entre les phases douces. De plus, l’aspect thriller est un fil rouge du drama et va crescendo en intensité, jusqu’à une réponse inattendue et une résolution peut-être anti-climatique mais très appropriée en fin de compte. La morale finale est un peu classique mais très jolie, avec un final assez épique je trouve. C’est tellement difficile de vous partager mon ressenti sur cette dernière partie (la meilleure à mon goût) sans vous spoiler !

先做人 后做事
Littéralement : « Soyez d’abord une personne avant d’accomplir des choses ». Cela signifie que la moralité doit passer avant le succès.

J’insiste sur le fait que le drama va crescendo. En effet, il faut persévérer après les premiers épisodes pour entrer vraiment dans l’histoire, car elle met du temps à se mettre en place. Par contre, une fois dedans, impossible de lâcher le drama (du moins pour moi) : c’est progressivement addictif et je ne regrette vraiment pas de ne pas avoir abandonné ce drama.

De façon générale, j’ai apprécié l’écriture du drama, des personnages, des péripéties, malgré quelques lignes directrices que je désapprouve. Dommage qu’il subsiste quelques failles scénaristiques que nous devons combler nous-mêmes. En effet, il manque quelques explications, notamment liées à l’élément fantastique de la série. Tout est nuancé de sentiments plutôt que de raison.

Réalisation colorée

Niveau réalisation, ce n’est pas mal du tout. J’ai déjà parlé du visuel « jeu vidéo » donc j’aimerais ici mettre en avant le beau contraste passé / présent grâce aux palettes de couleur entre autres. Le passé prend des teintes sépia, sans compter les tenues vestimentaires, coupes de cheveux, vieux téléphones à clapet, écrans massifs et salles de jeu à l’ancienne. Au contraire, le temps présent s’inscrit dans la modernité avec une prédominance de bleu et de technologie.

Petit malus par contre sur la réalisation du vortex temporel et du jeu de réalité virtuelle : les effets spéciaux laissent à désirer, avec un flou coloré qui fait mal aux yeux.

  • Cross Fire EP1
  • Cross Fire EP1
  • Cross Fire
  • Cross Fire EP1
  • Cross Fire EP1
  • Cross Fire EP1
  • Cross Fire EP1

En bonus : une bande-son magnifique avec un opening rythmé et mystérieux par Leo Wu. Ma chanson préférée du drama, l’ending épique intitulé Land of Dream (梦寐之地) et chanté par Lu Han, n’a eu de cesse de me donner des frissons.

En résumé

Qu’il est difficile d’écrire sur les dramas que j’ai adorés ! Eh oui, malgré un départ lent et difficile, je suis vraiment contente d’avoir persévéré au-delà des premiers épisodes parce que ça monte progressivement en puissance ! J’ai complètement fondu pour les personnages, leurs histoires, leur amitié, leur parcours, et aujourd’hui encore, cette belle ambiance me manque. Cross Fire m’a fait vibrer. Le drama n’est pas parfait, certes, mais vous l’aurez deviné : je recommande fortement Cross Fire aux aficionados du genre.

Sources : Chinese Drama Info | Douban | Épisode 1

2 réflexions sur « [Critique] Cross Fire : deux générations d’e-sport connectées par l’amitié et les mystères »

  1. J’avais entendu parler de ce drama grâce à tes tweets et ceux de Sakura mais j’étais loin de me douter que le scénario avait l’air aussi bien ! En tout cas tes impressions ont réussi à m’intriguer et je retiendrais ce titre dont on entends finalement peu parler :))

    Aimé par 1 personne

    1. Hihi j’avoue qu’on a fini par s’épancher sur Twitter. Alors ma review est potentiellement un peu colorée de subjectivité parce que j’ai adoré et je l’ai trouvé très complet. Contente d’avoir réussi à t’intriguer ! Si tu as en l’occasion, je te laisserai lui laisser sa chance (=^^=) Ce drama mérite d’être un peu plus connu 😀

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.