Light On Series - The Long Night Affiche

[Critique] Light on Series: The Long Night, une quête de justice

Terminé en janvier 2021, il me faut vous parler de The Long Night, le cinquième volet très acclamé des Light on Series de iQIYI. Voici donc mon avis sur un drama chinois à succès lourd et poignant.

Informations

Titre original : 沉默的真相 (Chen Mo De Zhen Xiang)
Titre anglais : The Long Night
Pays : Chine
Genre : thriller psychologique
Nombre d’épisodes : 12 épisodes de 60 minutes
Diffusion : du 16 au 18 septembre 2020 sur iQIYI
Réalisation : Chen Yi Fu (Freakout)
Scénario : Liu Guo Qing, Zi Jin Chen
D’après le roman Chang Ye Nan Ming (长夜难明) de Zi Jin Chen
Tourné du 31 juillet au 8 octobre 2019

Synopsis

L’affaire semblait être chose entendue : une alerte à la bombe, un suspect tenant de disposer d’un corps, d’innombrables témoins, une arrestation, puis une confession signée par le coupable lui-même. Pourtant, tout est remis en question le jour du procès et le policier Yan Liang est appelé à l’aide. Avec ses collègues, il découvre petit à petit que l’évidence n’est qu’écran de fumée : le meurtre de Jiang Yang n’est que le début d’une enquête qui nous ramène sur les pas de Jiang Yang lui-même, sur les traces d’une sombre histoire du passé.

Bande-annonce

Distribution

(Cliquez sur les affiches pour les agrandir.)

Une adaptation bien reçue

The Long Night est le cinquième volet des Light On Series de iQIYI qui met en lumière les thrillers chinois. C’est également le drama de la série qui obtient le score le plus élevé de la série sur la plateforme chinoise Douban avec 9,2/10, dépassant The Bad Kids (8,9/10). Belle réussite pour l’auteur Zi Jin Chen, qui a écrit les livres dont The Bad Kids et The Long Night sont les adaptations.

D’autant plus que l’annonce de l’adaptation du livre a créé une vague de scepticisme. En effet, le livre porte sur le côté sombre de la société. Les internautes se sont donc demandé si l’adaptation serait à l’image du livre considérant la censure qu’il y a en Chine. En fin de compte, certains détails ont été adoucis et légèrement modifiés pour passer la censure. Cela dit, dans l’ensemble, le drama reste grandement authentique par rapport au livre, ce qui fut inattendu vu le thème presque unique de l’histoire.

Par ailleurs, des détails ont même été ajoutés pour dynamiser le drama : une tension ajoutée avec succès ! De plus, certaines « censures » ont été contournées grâce à des détails scénaristiques cachés dans le décor. The Long Night est une œuvre admirable qui a su livrer une histoire solide malgré quelques sacrifices et modifications nécessaires dans la trame de base.

Une ambiance presque noire

Ne vous y trompez pas : The Long Night est un drama chinois doux-amer qui peut être source de frustration. Ici, point de douceur et bienvenue le crime et l’injustice. Une ambiance un peu dure instaurée d’une part par un visuel aux couleurs sombres et délavées et d’autre part par une intrigue faite de mystères et d’écrans de fumée.

Le drama ouvre sur un homme qui tente de fuir dans le métro avec sa grande valise. Bloqué par une fouille policière alors en cours et voulant s’échapper, il déclare que sa valise contient une bombe qu’il est prêt à faire détonner si personne n’accède à ses requêtes. Les citoyens alentour sont alors mis en danger, la police est alertée, des témoins filment la scène. En fin de compte, ce n’est pas une bombe mais un corps qui se trouve dans la valise. L’incident fait la une des chaînes d’informations, le suspect se confesse, tout semble se résoudre rapidement… mais c’est sans compter un premier rebondissement, qui en révélera bien d’autres aux yeux du grand public.

  • Light On Series - The Long Night
  • Light On Series - The Long Night
  • Light On Series - The Long Night
  • Light On Series - The Long Night

Avec cette ouverture lente mais percutante, plusieurs personnages nous sont introduits rapidement, certains que de noms, puis ils sont progressivement approfondis au rythme des enquêtes grâce à une structure narrative multi-personnages avec plusieurs chronologies. En effet, la première affaire policière d’apparence simple finit par mener Yan Liang sur les traces de Jiang Yang et d’autres affaires classées. À chaque fois, nous prenons le point de vue de l’enquêteur concerné. Je dois dire qu’avec les transitions fluides et brillamment réalisées, jamais je n’ai eu de doutes sur l’année que j’avais à l’écran.

Peu à peu sont dévoilés des indices, des réponses, des motivations. The Long Night est une histoire de justice, de lutte, d’espoir et de sacrifices. C’est un drama qui prend progressivement en intensité, jusqu’à un final qui ne surprend pas dans son fond mais dans sa forme que je ne suis pas près d’oublier. En fin de compte se pose la question : la justice… mais à quel prix ?

D’ailleurs, le titre chinois original se traduit par « vérité silencieuse » et fait référence au combat mené pour faire prévaloir la justice. C’est le titre que l’affiche principale du drama a voulu mettre en scène. Par contre, plutôt que de se concentrer sur la finalité, le titre anglais met en valeur le parcours tortueux des protagonistes, semblable à une très longue nuit durant laquelle le soleil et la lumière se font désirer.

Light On Series - The Long Night - Septembre 2020

Un personnage central

Même s’il est surprenant de voir un tel drama chinois (vu la censure), en rétrospective, les intrigues suivent un modèle plutôt classique quand on connaît un peu les thrillers du genre. D’autant plus qu’il s’agit moins d’une série policière où nous sommes impressionnés par les déductions et plus de retracer le parcours et d’apprendre à connaître Jiang Yang, le personnage clé de The Long Night.

En effet, si The Long Night est un drama fait de mystère et de suspense, il s’agit surtout de l’histoire de Jiang Yang, un procureur jeune et brillant promis à un beau futur, jusqu’à ce qu’une affaire ruine progressivement sa vie. Au fil des épisodes, j’ai vu son parcours difficile, j’ai ri et pleuré avec lui, j’ai ragé avec et pour lui.

Impossible de parler de The Long Night sans évoquer la performance de Bai Yu (aka Johnny Bai) dans le rôle de Jiang Yang ! Découvert dans Love O2O, je l’avais déjà repéré et apprécié cet acteur chinois dans Memory Lost (puis Guardian et Detective L entre autres), mais je dois avouer qu’il m’a complètement impressionnée dans ce drama. À lui seul, il porte le plus gros de la série et j’ai vécu le drama à travers lui, au gré de son sourire, de sa frustration, de ses larmes et de sa fatigue. Une performance vraiment exceptionnelle. La scène du portefeuille entre autres est saisissante !

  • Light On Series - The Long Night - Bai Yu
  • Light On Series - The Long Night - Bai Yu
  • Light On Series - The Long Night - Bai Yu
  • Light On Series - The Long Night - Bai Yu
  • Light On Series - The Long Night - Bai Yu
  • Light On Series - The Long Night - Bai Yu
  • Light On Series - The Long Night - Bai Yu

Une distribution brillante

J’ai également apprécié le Yan Liang de Liao Fan, mais The Long Night ne permet pas de mettre en lumière son personnage. Ceux qui m’ont surtout marquée sont les amis de Jiang Yang, la fameuse « hot pot team ». Peut-être parce que nous suivons leur parcours depuis le début et que nous vivons avec eux leurs tribulations toujours plus ardues, je me suis sentie engagée avec eux et leur amitié touchante.

Light On Series - The Long Night
Jiang Yang et ses amis forment un trio émouvant

Au contraire, il me fut plus difficile de m’attacher émotionnellement aux autres personnages du présent, qui forment une équipe moins soudée et plus distante qui semble être là plus pour nous guider vers la solution qu’autre chose. Dommage, car je n’aurais pas été contre en savoir plus sur Yan Liang et ses excellentes capacités de déduction ou encore Ren Yue Ting qui dirige d’une poigne douce mais ferme, etc.

D’autant plus que la distribution du drama est vraiment excellente. Chaque rôle est maîtrisé à la perfection. Je suis persuadée que The Long Night n’aurait pas eu autant d’impact sans chacun de ses acteurs.

Par contre, j’ai appris qu’il existe un préquel à The Long Night qui parlerait justement du passé et qui expliquerait le statut légendaire de Yan Liang dans The Long Night : il n’est clairement pas improbable que je lance Burning Ice un jour ou l’autre, également adapté d’un roman de Zi Jin Chen.

  • Light On Series - The Long Night
  • Light On Series - The Long Night
  • Light On Series - The Long Night
  • Light On Series - The Long Night
  • Light On Series - The Long Night

Une réalisation sublime

Une musique de plus en plus prenante, une réalisation majoritairement sombre, des couleurs délavées, des transitions très fluides, des plans rapprochés qui mettent en valeur les expressions des personnages, des détails réussis avec des accessoires de l’époque concernée. Il s’agit là d’une très belle production, presque sans faute, pour The Long Night, un thriller psychologique au storytelling prenant et poignant.

Ainsi, impossible de décrocher de ce drama chinois malgré son aspect quelque peu procédurier, car l’exécution est vraiment magnifique et les chronologies parallèles, entre autres, sont indubitablement maîtrisées. Chapeau bas au réalisateur Chen Yi Fu qui signe là son tout premier drama.

Conclusion

Le drama Light on Series: The Long Night n’a pas volé tous les éloges dont il a été l’objet. Avec une très belle réalisation, une trame sombre et psychologique et une distribution excellente, je recommande chaudement ce drama si vous êtes d’humeur à visionner un thriller presque noir. À mon sens, The Long Night met moins en lumière le suspens, malgré tous les mystères, que les personnages eux-mêmes. Attention : frustration, colère, tristesse voire déprime ne sont pas loin avec ce drama chinois.

Sources : Chinese Drama Info | Douban | AvenueX

4 réflexions sur « [Critique] Light on Series: The Long Night, une quête de justice »

  1. Et voilà un drama de plus sur ma liste !
    Très bel article, qui m’a donné très envie de voir ce drama dont je n’avais pas entendu parler !
    Je me lance tout juste dans les dramas chinois mais le policier est un genre que j’apprécie. Merci pour cette découverte ! 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Haha ravie de rallonger la fameuse liste de dramas à voir et contente d’avoir pu te présenter celui-ci. C’est effectivement un policier, mais avec à mon sens un focus sur l’humain. Tu me diras ce que tu en auras pensé 🙂

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.