Mouse - Épisode 2

[Récap] Mouse : épisode 2 + théories

Après un épisode pilote remarquable, le drama coréen Mouse nous présente enfin le temps présent. Voici un épisode 2 que j’ai trouvé moins intense, mais non moins intrigant, avec des personnages adultes, du sang, des psychopathes et de nouveaux mystères.

RÉCAP ÉPISODE 2 : « Œil pour œil »

La police interroge le jeune Jae Hoon, suspect du meurtre de sa famille. Il dit n’avoir rien fait et rien vu. Le détecteur de mensonges n’en détecte aucun. Jae Hoon sort du commissariat et regarde une croix au loin. « Dieu n’a jamais répondu à ma prière », pense-t-il.

La narration reprend, avec une voix adulte altérée (non reconnaissable) : « Je suis devenu un tueur. Mon premier meurtre était maladroit et difficile à réaliser. Cependant, je n’ai jamais pu oublier l’excitation et les frissons que j’ai ressentis ce jour-là. »

Le corps gravement brûlé d’un entraîneur de boxe est retrouvé. La victime est un proche d’une ancienne victime du Headhunter qui terrorisait le pays il y a 25 ans.

La narration reprend :

« Après ce jour-là, les meurtres ont continué. Les psychopathes sont le résultat d’une mutation de gène survenue alors que la société évoluait. On appelle « prédateurs » le meilleur pour cent des psychopathes. Tout comme les lions qui chassent instinctivement les lapins, les autres êtres humains ne sont que des proies pour ces prédateurs. »

Une femme descend du bus et remarque un homme qui s’attarde derrière elle et qui finit par s’en aller à son grand soulagement. Cependant, quelqu’un d’autre apparaît devant elle et la poignarde au ventre. « Je suis un prédateur. C’est ainsi que je suis né », termine Jae Hoon.

Ko Moo Chi (Lee Hee Joon) est maintenant un policier un peu sauvage qui est mécontent du sort réservé aux condamnés à mort, jamais vraiment exécutés. Il poursuit un criminel (Yoo Yong) coupable du viol et du meurtre de deux sœurs. Moo Chi veut le tuer lui-même mais le criminel finit par se suicider en sautant du toit. Moo Chi grogne et boit dans sa flasque, avant d’être réveillé à l’aube par un appel.

Une mère célibataire est retrouvée morte. Moo Chi arrive sur la scène de crime, au grand dam de son collègue Kang Ki Hyeok (Yoon Seo Hyun) qui accuse le jeune policier Shin Sang (P.O aka Pyo Ji Hoon) d’avoir lâché le morceau par téléphone.

Problème plus important : c’est un Moo Chi ivre qui partage ses pensées en direct avec les journalistes. Selon lui, le même meurtrier est le même que celui de l’entraîneur et soit il cherche à attirer l’attention, soit il déteste le tout-puissant. Le meurtrier voit l’interview à la télévision ; les photos sur son mur confirment que les meurtres sont liés.

Moo Chi rend visite à Seo Jun à la prison Mujin. En fait, Moo Chi tente de se faire emprisonner afin de tuer le Headhunter, mais ce dernier est sûr de son échec futur : Moo Chi n’est pas capable de meurtre. Après tout, ses yeux sont remplis d’émotions au lieu d’être vides : « Ce n’est pas quelque chose qui se travaille. On naît juste ainsi. »

Flashback. Moo Chi enfant avait rendu visite à Seo Jun qui lui avait dit : « La prochaine fois, il vaudrait mieux que tu me poignardes correctement » en lui montrant sa carotide.

Au présent, Moo Chi partage une phrase de la Bible (trouvée sur une scène de crime) qui l’a marqué : « Celui qui frappera un homme mortellement sera puni de mort. Fracture pour fracture, œil pour œil, dent pour dent. » Moo Chi aimerait donc se venger en imitant ce que le Headhunter lui a fait : tuer Seo Jun devant son enfant. Seo Jun regrette de ne pas avoir d’enfant, mais Moo Chi affirme avoir vu la femme et l’enfant de Moo Chi.

Seo Jun se souvient alors de Ji Eun qui lui avait rendu visite en prison et qui lui avait affirmé avoir tué son enfant. Moo Chi continue : il a entendu dire que les psychopathes aimaient leurs enfants et promet donc à Seo Jun : « Je m’assurerai que ton enfant ressentira la même douleur que j’ai ressentie à vie. »

Flashback entier : quand Ji Eun est venue le voir, Seo Jun aurait voulu qu’elle amène aussi leur enfant, mais elle l’informe l’avoir tué de ses propres mains dès qu’il est né car il lui ressemblait beaucoup et elle ne voulait pas qu’il devienne un monstre comme son père. Après la visite de Moo Chi, Seo Jun se demande donc si son fils est en vie.

Moo Chi sort de prison et prend le volant. Flashback : Ji Eun donne un cours d’horticulture dans sa boutique de fleurs. Elle est interrompue par un Moo Chi adolescent (Seo Dong Hyun) qui se rappelle à elle en évoquant les « bonshommes de neige ». Moo Chi lui demande de l’argent pour la dixième opération de son grand frère. Désespéré de sauver son frère, Moo Chi s’agite, trouve la situation injuste, dévoile le passé de Ji Eun à tout l’entourage. Ils entendent une voix de jeune garçon appeler « Maman », sans qu’on ne voit son visage.

Le souvenir s’interrompt quand Moo Chi freine brutalement pour éviter un accident : Jung Ba Reum (Lee Seung Gi) a surgi subitement devant la voiture en voulant sauver l’oiseau qui allait se faire écraser à cause d’une patte cassée. Il s’excuse maintes fois auprès de Moo Chi, qui reprend le volant en se demandant si le jeune homme est gentil ou stupide.

En prison, le nouveau garde Na Chi Kook (Lee Seo Joon) reconduit Seo Jun à sa cellule. Ce dernier déclare ne plus avoir de fil et devoir pratiquer pour garder les doigts souples. Il en demande donc implicitement au jeune garde qui refuse. Seo Jun l’intimide du regard, le jeune gardien prend peur mais finit par crier que Seo Jun n’est pas le roi et que la menace ne marchera pas.

Quand il rapporte la conversation au médecin pénitencier (Song In Seop), celui-ci lui donne du fil médical et le met en garde : un ancien garde était devenu handicapé après avoir contrarié Seo Jun à cause des adeptes du Headhunter.

Dans la salle commune de la prison, Ba Reum aide son groupe confessionnel à préparer un événement pour les détenus. Que son ami Koo Dong Goo (Woo Ji Hyun) ne réagisse même pas au fait que Ba Reum en profite pour soigner un oiseau en dit long. Leur ami proche Chi Kook arrive. Un prêtre (Kim Young Jae) commente que l’uniforme lui sied bien, tandis que Dong Goo se lamente de la montre que Chi Kook porte toujours : c’est un cadeau que ses deux amis lui ont offert, mais c’est aussi une très mauvaise contrefaçon (« Anmani ») achetée par un Ba Reum naïf, qui s’est fait escroquer alors qu’il est policier.

Ba Reum et Dong Goo ont oublié de préparer du fil pour le spectacle et Chi Kook décide de leur donner la trousse chirurgicale. La conversation en vient au travail de Chi Kook et lorsque Dong Goo demande à rencontrer le Headhunter, le garde s’énerve, frustré par les « fans » de psychopathes qui en tirent du pouvoir et dégoûté par les meurtres qui se produisent. Les deux amis se disputent, Dong Goo part.

Ba Reum explique à Chi Kook que leur ami a renoncé au concours de fonctionnaire pour écrire un scénario sur un psychopathe et poursuivre son vrai rêve de devenir réalisateur. Ba Reum conseille une réconciliation plus tard autour d’un verre.

Ba Reum et Chi Kook déplacent une caisse lourde et font une pause à côté de la cour des détenus. Chi Kook partage qu’il imaginait les condamnés à mort en confinement pour se repentir de leurs actes, mais en réalité, ils glandouillent et ont la belle vie. Chi Kook a de la peine pour les familles des victimes et a honte de lui-même d’avoir eu peur de ces ordures. Il montre le Headhunter à Ba Reum, qui s’étonne de voir un homme normal.

Un détenu annonce à Seo Jun qu’il donnera une leçon à Chi Kook, tandis que Seo Jun lui demande de trouver « quelqu’un » pour lui. Seo Jun lève les yeux de son livre et semble croiser le regard de Ba Reum.

Moo Chi retrace les pas de la défunte depuis l’arrêt de bus. Il découvre le sac de riz que la victime avait fait tomber et du sang, donc là où elle a dû être tuée, et une grande empreinte de pas.

Au commissariat, la journaliste et réalisatrice Choi Hong Joo (Kyung Soo Jin) l’attend de pied ferme. Mi-figue mi-raisin, elle l’assaille de compliments et le taquine sur son interview qui a fait le buzz, mais Moo Chi, excédé, affirme qu’il était hors heures de travail et parle de ses mauvaises habitudes d’ivrogne. Hong Joo n’est pas dupe et veut savoir comment il a lié les deux meurtres. Elle veut son scoop et le harcèle, mais il refuse de répondre.

Moo Chi demande au policier Shin de tester le sang qu’il a trouvé, tandis que son collègue l’invective sur ses déductions : Moo Chi devrait devenir auteur plutôt que policier.

Un suspect est interrogé par un policier. Le conducteur du bus arrive au commissariat et témoigne avoir vu le suspect à l’arrêt de bus lorsque la victime en était descendue. Le suspect confirme avoir suivi la femme mais qu’il était rentré chez lui lorsqu’il a échoué à l’aborder. Le policier qui l’interroge demande un mandat d’arrêt contre le suspect, qui répète ne pas avoir tué la femme. Moo Chi confie au policier que son suspect n’est pas le coupable : il a les pieds trop petits. Le policier ne veut rien entendre : il a un témoin et son suspect est un agresseur sexuel récidiviste. Il conseille à Moo Chi de s’occuper de ses affaires.

La journaliste et réalisatrice Hong Joo revient à la charge : elle a besoin d’information pour l’épisode qui sera bientôt diffusé. Moo Chi refuse, mais se retrouve contraint de coopérer lorsque Hong Joo le fait chanter avec la preuve photo de son implication active dans les paris illégaux.

Hong Joo reste fixée sur le meurtre du boxeur Soo Ho car il est le petit frère de Song Soo Jung, la jeune femme appâtée par l’enfant et tuée par le Headhunter il y a des années. Hong Joo veut attraper le tueur pour leur mère âgée. Moo Chi pense qu’elle fait ça par pitié, Hong Joo affirme que c’est aussi par responsabilité.

Sur la scène de crime de Byung Soon Young, Moo Chi explique que la victime a été traînée sur 100 m, de lieu du meurtre jusqu’au tuyau d’évacuation où elle a été retrouvée. La question est : pourquoi ?

En prison, le spectacle bat son plein avec une chanteuse qui se produit devant des détenus heureux. Ba Reum et Dong Goo attendent en coulisse, tandis que Chi Kook a été retenu par la paperasse. Ba Reum et Dong Goo montent sur scène pour un spectacle de magie, qui ennuie d’abord les détenus avant de les faire rire. Le Headhunter arrive discrètement et prend place parmi le public, au fond de la salle.

Sur la scène de crime, Moo Chi demande à Hong Joo de simuler la position de la victime, de la tête jusqu’au majeur apparemment pointé vers la croix d’une église. Hong Joo argumente que la bague de la victime a disparu : peut-être que le tueur a cassé le doigt en prenant le bijou.

Sur scène, Ba Reum et Dong Goo passent à leur tour de magie principal. Un volontaire est menotté puis enfermé dans le caisson du tour de magie. Les magiciens tournent le caisson, ils l’ouvrent et le détenu est toujours là. Lorsqu’ils retentent le tour, la panique et le choc gagnent le public de Ba Reum quand il ouvre le caisson.

Au club de gym, Moo Chi rejoue la scène de crime. Le corps était brûlé, mais le doigt pointait toujours vers le haut et le boxeur n’avait pas de bague : le doigt a été volontairement cassé. Des traces sous la cendre indiquent que la chaise a été bougée avant de brûler de corps, et la fenêtre était ouverte. Hong Joo prend position et voit que le majeur faisait un doigt d’honneur à en direction d’une croix religieuse.

Autre point commun entre les deux affaires : le meurtrier a pris des trophées : la bague de Byung Soon Young, cadeau d’anniversaire de la part de sa fille, et les gants de boxe de Song Soo Ho, que lui avait offerts sa grande sœur le jour où elle a été tuée par le Headhunter. Ces trophées font du meurtrier un psychopathe dangereux pour qui le meurtre est telle une chasse, et peut-être est-il même en train de chasse en cet instant.

En prison, c’est un Chi Kook inconscient, en sous-vêtement, poignardé de multiples fois et avec quelques doits coupés qui est retrouvé dans le caisson. Un garde appelle le médecin pénitencier qui prend congé d’un visiteur qui nous est inconnu. La lumière est rallumée et Ba Reum demande désespérément un médecin. Le Headhunter rejoint la scène et demande le fil et l’aiguille utilisés pour le tour de magie.

Derrière lui, le prêtre, tremblant, a un flashback du grand frère qui tentait d’échapper au Headhunter dans le camping-car, ce qui nous dévoile que c’est Ko Moo Won (Kim Young Jae), le grand frère de Moo Chi.

Ba Reum reconnaît le Headhunter et lui interdit de toucher Chi Kook, mais le médecin pénitencier n’est pas neurochirurgien et ne peut aider Chi Kook. Soudainement, Moo Won suggère à Ba Reum de faire confiance à Seo Jun, le seul actuellement capable de sauver son ami. L’ancien neurochirurgien suture les blessures et Moo Won prie.

Hong Joo résume : un psychopathe qui déteste les dieux, les religions ou la croix a donc traqué Song Soo Ho et Byun Soon Young sans raison ? Moo Chi la contredit : le meurtre du boxeur avait un mobile. D’après l’autopsie, tous ses os étaient brisés : il a été battu et a subi une douleur atroce avant d’être tué. C’est donc une vengeance. Sa preuve : la Bible tâchée de sang et de salive, au verset « œil pour œil ».

Chi Kook est envoyé aux urgences. Les chirurgiens doivent récupérer les deux doigts coupés avant de commencer l’opération ; le garde va chercher celui qui leur manque.

Moo Chi continue : le psychopathe a volontairement remis la Bible à l’envers dans la bibliothèque. Vu le verset, la victime avait-elle brûlé à mort un proche du tueur ? On dit du boxeur qu’il était un homme bon, mais Moo Chi dit qu’on ne connaît pas vraiment les autres.

Puis il demande à Hong Joo si elle a retrouvé le fils de Han Seo Jun. Pas encore, car son supérieur la bloque. Hong Joo veut savoir pourquoi Moo Chi cherche le fils qui est innocent. Moo Chi confie qu’il veut que le fils porte le même souvenir affreux que lui, alors qu’il est lui-même innocent, mais Hong Joo sait que Moo Chi l’aurait déjà trouvé s’il l’avait vraiment cherché. Moo Chi veut-il vraiment créer un nouveau Ko Moo Chi ? Moo Chi semble surtout curieux de savoir ce qu’est devenu le fils.

À l’hôpital, Ba Reum et Dong Goo attendent l’opération de Chi Kook et entendent la mère du boxeur Soo Ho pleurer qu’elle ne voulait pas être sauvée. Le jeune docteur Sung Yo Han (Kwon Hwa Woon) arrive et lui apprend où se tailler les veines pour mourir pour de bon la prochaine fois.

Dong Goo intervient violemment mais il se calme face au regard froid du médecin, tandis que Ba Reum, qui semble méfiant du Dr Sung, tente de consoler la mère endeuillée. Le garde arrive avec le doigt manquant de Chi Kook qui peut maintenant être opéré. Cependant, le spécialiste est en opération et l’assistant, qui se trouve être le docteur Sung, doit commencer l’opération avant l’arrivée du neurochirurgien. Ba Reum panique et demande un autre médecin, mais on le rassure : Dr Sung est expérimenté.

Moo Chi explique à Hong Joo que le tueur est effronté mais méticuleux et que c’est comme s’il avait étudié l’anatomie : il sait où couper pour tuer vite ou lentement. C’est un expert du couteau.

En salle d’opération, le Dr Sung gère seul l’opération et semble impressionner le neurochirurgien qui arrive plus tard. Ba Reum recherche Sung Yo Han sur internet : les articles n’en font que des éloges. L’opération de Chi Kook se termine bien, il faut maintenant attendre que Chi Kook se réveille. Les chirurgiens sont impressionnés par les soins d’urgence pratiqués en prison et apprennent que le médecin était Han Seo Jun. Lorsqu’il entend ce nom, Dr Sung s’en va. Ba Reum le suit du regard, songeur et inquiet.

Le coupable a été retrouvé : l’un des détenus qui suivaient Han Seo Jun a avoué vouloir donner une leçon à Chi Kook pour avoir manqué de respect au Headhunter. La police veut vérifier si Han Seo Jun a commandité l’affaire. Sung Yo Han écoute de loin la conversation.

Le tonnerre gronde. La lycéenne Oh Bong Yi (Park Joo Hyun) appelle quelqu’un pour qu’on vienne la chercher. Elle semble effrayée et commence à marcher seule, met ses écouteurs dans les oreilles et amorce la traversée d’un pont qui semble la terrifier.

Elle a l’impression d’être suivie, le visage d’un homme apparaît en flashback et elle se pétrifie quand elle voit un chiot sur le chemin. Une personne en capuche noire lui met la main sur l’épaule, elle tombe, crie et pleure. Sa grand-mère (Kim Young Ok) frappe l’agresseur de son parapluie, mais elle finit par reconnaître Ba Reum, innocent. Bong Yi est sous le choc et parle du chiot qui semble inexistant, sa grand-mère la réconforte.

Bong Yi rentre en trombe chez elle. Ba Reum s’excuse auprès de la grand-mère : il avait appelé Bong Yi mais elle ne l’avait pas entendu. La grand-mère s’excuse aussi : les vêtements tachés de sang du jeune policier lui ont fait peur. Elle le force pratiquement à prendre une douche chez elle, où il finit même par dîner, vêtu des vêtements de la grand-mère.

Ba Reum tente d’attraper son omelette favorite, mais Bong Yi, grincheuse, l’en empêche ; il bat en retraite. Il remarque aussi la main égratignée de Bong Yi et s’inquiète, la grand-mère sourit en coin, ce qui fait fuir Bong Yi dans sa chambre. La grand-mère explique à Ba Reum que la jeune fille est juste timide devant le garçon qu’elle aime et lui propose d’épouser Bong Yi. Ba Reum lui demande d’arrêter de plaisanter : il pourrait être arrêté vu que Bong Yi n’a que 18 ans, sans compter tout le voisinage qui se méprend. La grand-mère le corrige : elle a 19 ans et elle a l’air mince, mais elle a les courbes là où il faut. La conversation devient gênante, Ba Reum prend la fuite.

Hong Joo prépare son émission « Sherlock Hong Joo » pour laquelle elle a réussi à inviter Daniel Lee, qui a identifié le gène du psychopathe. Il n’avait pas reçu le prix Nobel, mais est à nouveau nommé pour le prix Nobel. Daniel prend l’exemple d’Edmund Kemper pour illustrer que les instincts de tueur de la plupart des psychopathes sommeillent jusqu’au moment où ils sont provoqués.

Dans son interview, Moo Chi explique que le meurtre de Soo Ho était une vengeance, mais que cela a réveillé quelque chose chez le meurtrier qui a ensuite tué une victime choisie au hasard. Moo Chi est persuadé que cela marque le début d’une folie meurtrière, avec des meurtres de plus en plus effrontés et fréquents.

Le tueur regarde l’émission. Dans le même temps, la police découvre le corps d’un sans-abri qui se décomposait dans un entrepôt abandonné depuis 15 jours, avec un doigt qui pointe vers une croix.

Moo Chi prévient que ce sont probablement des meurtres en série, qu’un psychopathe sévit et qu’il pourrait bien être en train de chasser sa prochaine proie.

Jae Hoon, de sa voix altérée d’adulte, narre qu’il n’est pas en bonne condition, aujourd’hui. Il choisit une arme et cherche une petite cible sans grande force. Une photo de la femme est ajoutée au mur.

Hong Joo conclut son épisode en rappelant au public que le tueur du Zodiaque avait par le passé demandé à ce qu’on l’aide car il ne pouvait pas s’arrêter. Peut-être que le psychopathe actuel est dans le même cas.
Une femme promène son chien, qui lui ramène une basket ensanglantée.

Ba Reum est en patrouille et vomit lorsque lui et ses collègues trouvent un chat mort aux dents arrachées. Ce n’est pas le premier chat qu’ils retrouvent ainsi. Ba Reum, qui ne semble pas être fait pour ce travail, est chargé de poster des affiches dans le voisinage.

Au petit-déjeuner, Bong Yi et sa grand-mère apprennent aux nouvelles qu’une femme portée disparue a été retrouvée morte. La grand-mère embête Bong Yi toute la matinée : il faut qu’elle rentre plus tôt, qu’elle ait son bac et surtout, qu’elle trouve le moyen d’épouser Ba Reum. Bong Yi est lasse d’entendre sa grand-mère parler sans cesse de ce « vieil homme », mais la grand-mère pense que Ba Reum est le gendre idéal : beau, gentil et poli, il l’a aidée plusieurs fois. Cependant, Bong Yi le trouve faible et finit par fuir la maison.

Dans les ruelles, elle croise Ba Reum qui lui donne des affiches à montrer à ses amies pour trouver des témoins. Bong Yi maugrée que ça fait des mois que la police enquête, en vain. Quand Ba Reum tente de lui donner un médicament pour sa main, Bong Yi file en vitesse.

La grand-mère sort pour participer à la dernière messe de Moo Won avant sa mutation et Ba Reum propose de l’y emmener en vélo. Il remarque qu’elle boitille : elle n’avait pas pu aller chercher Bong Yi à temps l’autre jour car elle s’était blessée, mais elle demande à Ba Reum de garder le secret. Le jeune policier traite sa blessure et déclare qu’il ira chercher Bong Yi les prochaines fois qu’il pleuvra. C’est son devoir de protéger les citoyens. Quand il demande pourquoi Bong Yi ne peut traverser le pont quand il pleut, la grand-mère élude la question avec une réponse ridicule.

Bong Yi voit la mère de Soo Ho crier sur Moo Won. Elle demande au prêtre pourquoi il croit en Dieu et confie ne pas croire en Lui car Il ne l’a pas sauvée quand elle en avait besoin.

Lorsqu’elle fait ses courses au supermarché, elle a une attaque de panique quand elle reconnaît un criminel à la télévision, qui informe « Un mois avant la libération de Kang Duk Soo » (Jung Eun Pyo). Dans un flashback, le criminel vu à la télévision crie « Gamine, je te reverrai bientôt » à l’attention d’une Bong Yi enfant (Joo Ye Rim).

Durant sa journée de repos, Moo Chi glandouille dans son appartement jonché de détritus. Il prend un appel et accourt dans une serre où le corps d’une jeune femme a été retrouvé. Comme pour confirmer la théorie de Moo Chi, Jae Hoon a mis les gants de boxe autour du cou de la victime, lui a mis la bague de Soon Young au doigt et la victime porte la chaussure manquante du sans-abri. Elle porte aussi la montre de Chi Kook, mais Moo Chi ne la reconnaît pas.

Un homme informe Yo Han que quelqu’un souhaite le voir. Il rend visite à Seo Jun en prison et celui-ci déclare : « J’étais curieux de voir à quel point mon fils à grandi ».

Moo Chi est perplexe : il n’y a ni croix ni trace de mouvement, mais il retire la main que la victime avait dans la bouche et découvre que le tueur a gravé une croix sur le palais avant d’y enfoncer le doigt de la victime. Sur le plafond de la serre, il découvre aussi un message ensanglanté : « Bingo ! Les merveilleuses compétences de déduction du policier Ko Moo Chi. J’espère que tu aimes ton cadeau. »

Ba Reum rend visite à Chi Kook à l’hôpital. En sortant, il apprend que la nouvelle victime du tueur en série a été découverte et qu’une équipe spéciale sera formée pour l’enquête. Yo Han arrive à l’hôpital et voit Ba Reum dans l’entrée. Le jeune Jae Hoon narre : « Une fois, maman m’a dit qu’il y avait un autre enfant qui portait le gène du monstre, comme moi. Je me suis toujours demandé ce qu’il est arrivé à cet enfant. »

Ba Reum tourne la tête et croise le regard de Yo Han, ratant l’information sur la montre de Chi Kook à la télévision. Ils se dévisageant et Jae Hoon termine : « Est-il devenu un prédateur comme moi ou est-il devenu une personne normale ? »

AVIS ET THÉORIES

Mystère, mystère et mystère ! Après un épisode pilote vraiment remarquable, je suis mitigée au sujet de ce deuxième épisode qui perd beaucoup en intensité, je trouve, mais qui délivre son quota de questions. Nous arrivons enfin dans le temps présent, avec nos protagonistes adultes, et il semblerait qu’une chasse s’installe entre Jae Hoon le psychopathe et Moo Chi le policier un peu fou. Quel est le rôle des autres personnages ? Tout reste à découvrir !

En tout cas, nous avons là un changement plutôt radical de registre sur les deux premiers tiers de cet épisode dans lesquels la production a voulu injecter de l’humour et de la légèreté. Si la grand-mère entremetteuse me fait plutôt sourire, j’ai trouvé ridicules des scènes comme le spectacle de magie. Même si j’imagine qu’il faut bien un décor pour l’agression de Chi Kook. Par contre, on ne sait toujours pas comment le corps a été substitué dans le caisson… Par magie ?

Je regrette un nombre un peu trop élevé de flashbacks. Il y a beaucoup de flashbacks très courts, mais le drama en enchaîne parfois plusieurs d’affilée et en a même déjà plus ou moins répété un. Pour le moment, la timeline ne s’en trouve pas trop affectée et les transitions sont vraiment fluides, mais j’avoue ne pas être particulièrement fan du procédé.

Côté personnage, j’attends de voir comment Bong Yi et Hong Joo évolueront. La première est traumatisée par un crime passé qui va apparemment ressurgir sous peu. Cela donne une autre facette à cette jeune fille rude et malpolie au premier abord, mais c’est peut-être pour se protéger. Quant à Hong Joo, elle ne m’inspire guère de sympathie pour le moment vu sa propension à harceler et faire chanter Moo Chi pour avoir des scoops. Même si ça semble partir d’un bon sentiment. Le drama n’a pas encore abordé le fait que dévoiler une enquête en cours à la télévision pourrait la freiner plutôt que l’aider. En l’occurrence, cela semble avoir surtout provoqué le psychopathe. Reste à espérer qu’il fasse une erreur, parce que s’il commence à tuer pour narguer Moo Chi…

J’ai également hâte de voir comment Ba Reum va évoluer. Il m’a l’air d’un policier naïf et très innocent, mais l’agression subie par son ami Chi Kook va-t-elle le pousser à grandir ?

Par ailleurs, je ne m’attendais pas à ce que Moo Chi et Moo Won soient si proches du Headhunter. Cela me semble quand même assez malsain et inquiétant. En tout cas, je me demande quels rôles ils vont jouer, surtout Moo Won, parce que Moo Chi est très bien parti pour être notre « chien de chasse » attitré.

  • Mouse - Épisode 2
  • Mouse - Épisode 2
  • Mouse - Épisode 2
  • Mouse - Épisode 2

Maintenant, c’est l’heure du décorticage. Attention : si des théories se confirment, ce serait du spoil… mais à l’heure où j’écris ces lignes, je vous assure ne pas connaître la suite du drama.

Concernant Jae Hoon…

Cet épisode 2 de Mouse commence avec l’interrogation de Jae Hoon. Tout portait à croire que Jae Hoon avait tué toute sa famille. Pourtant, la photo que l’on voit ne contient que trois corps, à priori un adulte et deux enfants, et non quatre. Aurait-il tué sa mère dans le parc, sans que cela ne soit mentionné dans le drama ? Ce serait un gros détail, quand même. Si elle est en vie, où est-elle quand il se fait interroger ? Je me souviens aussi de deux choses : nous n’avions pas vu Jae Hoon expressément tuer son père (il a sorti le couteau du cadavre) et il disait détester les mensonges. Après tout, il n’avait jamais menti à sa maîtresse (sur le lapin et à propos de son bras) et il voulait punir son frère pour ce qu’il pensait être un mensonge.

Par ailleurs, Jae Hoon lui-même narre qu’il est devenu un monstre… mais avec sa voix adulte altérée. Qui plus est, s’il avait vraiment tué sa famille, ses instincts de tueur auraient dû être réveillés dès son jeune âge. Aurait-il attendu 15 ans pour tuer à nouveau ? Surtout que le meurtre du boxeur est fait par vengeance. Une théorie possible serait que Soo Ho ait tué la mère de Jae Hoon, épouse du Headhunter qui a tué sa grande sœur, et Jae Hoon l’a tué en retour. Cela supposerait donc que Jae Hoon soit bien le fils du Headhunter, ce qui était déjà sous-entendu dans l’épisode 1 avec le visage flouté de sa mère qui ressemble quand même bien à celui de Ji Eun, l’épouse du Headhunter.

En tout cas, je suis pratiquement sûre que Jae Hoon est notre psychopathe actuel vu le fil rouge de la croix et du Dieu qui ne l’a pas empêché de devenir un monstre. De plus, la réalisation nous porte à croire que le docteur Sung Yo Han serait Jae Hoon. Après tout, Jae Hoon voulait devenir médecin et Yo Han l’est. Moo Chi parle d’un psychopathe qui s’y connaît en anatomie et le visuel est celui de Yo Han opérant Chi Kook. Seo Jun recherche son fils et c’est Yo Han qu’il demande à voir. Yo Han écoute aux portes et apprend que Chi Kook a été agressé pour avoir manqué de respect au Headhunter, et alors que la police n’a pas identifié Chi Kook comme la victime du psychopathe actuel, sa montre se retrouve sur la dernière victime en date. Coïncidence ? J’y crois peu. Soit cela pointe clairement vers Yo Han, soit on cherche à appâter Ba Reum, qui semble pourtant avoir raté l’information sur la montre.

Enfin, à la fin, quand Jae Hoon se demande si l’autre enfant est devenu un prédateur, la caméra est sur Yo Han, puis c’est Ba Reum qu’on voit à l’écran quand Jae Hoon se demande si l’autre enfant est devenu une personne normale.

Mouse - Épisode 2

Qui est Ba Reum ?

Ma première théorie, c’est que Ba Reum est le fils de l’autre femme enceinte qui avait discuté avec Ji Eun. Là où Ji Eun avait peur que son enfant devienne un monstre, l’autre future mère était persuadée que le fils de son gentil mari ne pourrait devenir un psychopathe. Ba Reum serait à l’image même de ce mari décédé en sauvant un autre enfant. Surtout que la mère aura élevé le fils de son défunt mari bien-aimé avec amour, contrairement à Ji Eun qui a peur de son bébé.

La seconde théorie, c’est que Ba Reum est le fils du Headhunter. En tout cas, c’est ce que la réalisation laisse sous-entendre avec tous les jeux de caméra, de superpositions visuel / voix off et de regard entre Seo Jun et Ba Reum. Cela impliquerait que Yo Han serait plus un informateur (passé ou futur) de Seo Jun et non son fils.

Dans les deux théories, Ba Reum est censé être né avec le gène du psychopathe, mais ne semble être ni un génie ni un psychopathe. Est-ce que ce jeune policier existe donc pour prouver que les recherches de Daniel Lee ne sont pas avérées, comme le souhaitait la future mère et comme semble indiquer la réalisation quand Jae Hoon parle de « personne normale » ? Ou bien ses tendances de psychopathe seront-elles révélées au fil des épisodes ?

Mouse - Épisode 2

La théorie du rat de laboratoire

J’ai remarqué qu’il y a une fascination pour les rats dans ce drama, à commencer par le titre Mouse. Dans l’épisode 1, il y avait aussi le rat introduit dans le terrarium, un rat qui s’est défendu tout croc dehors. Il y a aussi les rats envoyés par colis. Quand je pense à rat, je pense généralement à piège à souris, et non pas aux prédateurs que les psychopathes de ce drama nous vendent. Cela me met donc sur une autre piste : la théorie du rat de laboratoire.

J’ai l’impression que l’ensemble pourrait être une expérience. Après tout, le drama démarre aussi avec une étude scientifique sur les gènes psychopathes. Je me souviens que le Dr Lee n’avait pas confirmé oralement les résultats du test pour le bébé du Headhunter. Nous n’avions pas vu les papiers non plus. Deux hypothèses alors : soit l’enfant a vraiment le gène psychopathe et sera preuve qu’il peut ne devenir ni psychopathe ni génie (si cet enfant est bien un Ba Reum qui reste « normal »), soit l’enfant n’a pas le gène et le Dr Lee s’est vengé sur l’enfant en faisant croire à sa mère qu’elle élèverait un monstre. En tout cas, l’hypothèse d’une vengeance quelconque de la part du Dr Lee n’est pas impossible puisqu’il semblait vraiment en rage contre Seo Jun qui a tué sa petite sœur.

Sans compter qu’on ne sait pas à qui le docteur a donné les documents dans l’épisode précédent. Ni de quels documents il s’agit… Daniel avait l’air d’hésiter donc l’affaire semble louche. Toutes les théories sont permises : une liste des bébés positifs à suivre ? Un test ADN faussé ?


Est-ce que je vous ai perdu avec toutes mes hypothèses ? Bienvenue au club. J’imagine qu’il ne nous reste plus qu’à voir la suite ! La réalisation peut très bien nous mettre sur de fausses pistes (surtout avec les deux premiers épisodes) et je ne serais pas contre l’idée du tout, car je ne voudrais pas que cela soit trop « facile », surtout qu’il reste quasiment tout le drama à découvrir.

Sources : Viki | tvN

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.